Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Prières des humbles

En ces jours-là, la reine Esther, dans l’angoisse mortelle qui l’étreignait, chercha refuge auprès du Seigneur. Se prosternant à terre avec ses servantes du matin jusqu’au soir, elle disait :

« Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob, tu es béni. Viens à mon secours car je suis seule, et je n’ai pas d’autre défenseur que toi, Seigneur. Car je vais jouer avec le danger. Dans les livres de mes ancêtres, Seigneur, j’ai appris que ceux qui te plaisent, tu les libères pour toujours, Seigneur. Et maintenant, aide-moi, car je suis solitaire et je n’ai que toi, Seigneur mon Dieu. Maintenant, viens me secourir car je suis orpheline, et mets sur mes lèvres un langage harmonieux  quand je serai en présence de ce lion ; fais que je trouve grâce devant lui, et change son cœur : qu’il se mette à détester celui qui nous combat, qu’il le détruise avec tous ses partisans. Et nous, libère-nous de la main de nos ennemis ; rends-nous la joie après la détresse et le bien-être après la souffrance. »

Livre d’Esther 4, 29-31.37-38.43

(Mardochée) Priant alors le Seigneur au souvenir de toutes ses grandes œuvres il s'exprima en ces termes:

"Seigneur, Seigneur, Roi tout-puissant, tout est soumis à ton pouvoir et il n'y a personne qui puisse te tenir tête dans ta volonté de sauver Israël; Oui, c'est toi qui as fait le ciel et la terre et toutes les merveilles qui sont sous le firmament. Tu es le Maître de l'univers et il n'y a personne qui puisse te résister, Seigneur. Toi, tu connais tout! Tu le sais, toi, Seigneur, ni suffisance, ni orgueil, ni gloriole ne m'ont fait faire ce que j'ai fait: refuser de me prosterner devant l'orgueilleux Aman. Volontiers je lui baiserais la plante des pieds pour le salut d'Israël. Mais ce que j'ai fait, c'était pour ne pas mettre la gloire d'un homme plus haut que la gloire de Dieu; et je ne me prosternerai devant personne si ce n'est devant toi, Seigneur, et ce que je ferai là ne sera pas orgueil. Et maintenant, Seigneur Dieu, Roi, Dieu d'Abraham, épargne ton peuple! car on machine notre ruine, on projette de détruire ton antique héritage. Ne délaisse pas cette part qui est ta part, que tu t'es rachetée de la terre d'Égypte! Exauce ma prière, sois propice à ta part d'héritage et tourne notre deuil en joie, afin que nous vivions pour chanter ton nom, Seigneur. Et ne laisse pas disparaître la bouche de ceux qui te louent."

Livre d’Esther 4, 20-27

 

Nous avons dans le livre d’Esther deux exemples de la prière des humbles, la prière qui touche le cœur de Dieu et L’incline à intervenir en faveur de ceux qui Lui sont fidèles. L’une comme l’autre reconnaît la Seigneurie de Dieu, sa Toute-Puissance, et l’incapacité de ses moyens propres. L’une et l’autre fait mémoire des interventions passées de Dieu et Lui en rend gloire. L’une et l’autre ne vise pas l’obtention d’avantages personnels mais intercède en faveur du bien commun, de tout le peuple d’Israël. L’une et l’autre, met toute sa foi dans le Seigneur, la confiance de l’enfant envers son Père avec la certitude qu’Il va intervenir. Une telle prière ne peut demeurer sans réponse et ne l’a pas été.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

J’examine ma manière de m’adresser à Dieu. Je compare ma prière à celles de Mardochée et de la reine Esther.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article