Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Pour que je puisse, d’une parole, soutenir qui est épuisé

Le Seigneur mon Dieu m’a donné le langage des disciples, pour que je puisse, d’une parole, soutenir celui qui est épuisé. Chaque matin, il éveille, il éveille mon oreille pour qu’en disciple, j’écoute. Le Seigneur mon Dieu m’a ouvert l’oreille, et moi, je ne me suis pas révolté, je ne me suis pas dérobé. J’ai présenté mon dos à ceux qui me frappaient, et mes joues à ceux qui m’arrachaient la barbe. Je n’ai pas caché ma face devant les outrages et les crachats. Le Seigneur mon Dieu vient à mon secours ; c’est pourquoi je ne suis pas atteint par les outrages, c’est pourquoi j’ai rendu ma face dure comme pierre : je sais que je ne serai pas confondu. Il est proche, Celui qui me justifie. Quelqu’un veut-il plaider contre moi ? Comparaissons ensemble ! Quelqu’un veut-il m’attaquer en justice ? Qu’il s’avance vers moi ! Voilà le Seigneur mon Dieu, il prend ma défense ; qui donc me condamnera ?

Isaïe 50, 4-9

 

Quelqu’un est venu me voir la semaine dernière pour me parler des grandes difficultés auxquelles il est confronté. J’ai pu ressentir toute sa souffrance, compatir pleinement avec lui, car j’avais déjà vécu antérieurement des choses similaires quoique de moindre gravité que les siennes. Je rends grâce au Seigneur de m’avoir instruit par ces épreuves passées,  donné le langage des disciples, pour que je puisse, d’une parole, soutenir celui qui était épuisé et qui s’est présenté à moi. Car il est bel et bien question ici d’instruction par les épreuves vécues dans ce texte d’Isaïe: « Chaque matin, il éveille, il éveille mon oreille pour qu’en disciple, j’écoute. Le Seigneur mon Dieu m’a ouvert l’oreille, et moi, je ne me suis pas révolté, je ne me suis pas dérobé. J’ai présenté mon dos à ceux qui me frappaient, et mes joues à ceux qui m’arrachaient la barbe. Je n’ai pas caché ma face devant les outrages et les crachats ». Qu’apprend-on dans ces épreuves ? Que Dieu ne nous abandonne jamais, qu’il souffre à nos côtés : Le Seigneur mon Dieu vient à mon secours ; c’est pourquoi je ne suis pas atteint par les outrages, c’est pourquoi j’ai rendu ma face dure comme pierre : je sais que je ne serai pas confondu. Il est proche, Celui qui me justifie. Plus que la compassion, c’est cette espérance de la Présence et du soutien divin au cœur de l’épreuve que j’ai cherché à communiquer à celui qui était fatigué de souffrir.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

J’endure avec patience les épreuves auxquelles je suis confronté, fort de l’espérance de la Présence et du soutien du Seigneur en pareilles circonstances. Je Lui rends grâces de m’instruire par celles-ci pour que je puisse éventuellement, à mon tour, Lui servir de relais et soutenir d’une présence tangible ceux dont les genoux fléchissent sous le poids de l’épreuve.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article