Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Quand Judas eut pris la bouchée, Satan entra en lui

En ce temps-là, au cours du repas que Jésus prenait avec ses disciples, il fut bouleversé en son esprit, et il rendit ce témoignage : « Amen, amen, je vous le dis : l’un de vous me livrera. » Les disciples se regardaient les uns les autres avec embarras, ne sachant pas de qui Jésus parlait. Il y avait à table, appuyé contre Jésus, l’un de ses disciples, celui que Jésus aimait. Simon-Pierre lui fait signe de demander à Jésus de qui il veut parler. Le disciple se penche donc sur la poitrine de Jésus et lui dit : « Seigneur, qui est-ce ? » Jésus lui répond : « C’est celui à qui je donnerai la bouchée que je vais tremper dans le plat. » Il trempe la bouchée, et la donne à Judas, fils de Simon l’Iscariote. Et, quand Judas eut pris la bouchée, Satan entra en lui. Jésus lui dit alors : « Ce que tu fais, fais-le vite. » Mais aucun des convives ne comprit pourquoi il lui avait dit cela. Comme Judas tenait la bourse commune, certains pensèrent que Jésus voulait lui dire d’acheter ce qu’il fallait pour la fête, ou de donner quelque chose aux pauvres. Judas prit donc la bouchée, et sortit aussitôt.

Jean 13, 21-30

 

Nous sommes lors de la dernière Cène alors que Jésus instaure le sacrement de l’Eucharistie. La bouchée dont il est question n’est nulle autre que le pain eucharistique. Comment, ce qui devrait être  nourriture spirituelle peut-elle se révéler cause de perdition?  Ce n’est pas la nourriture qui est en cause mais les dispositions de celui qui communie. De même qu’au plan physique certains aliments, pourtant bienfaisants pour la très grande majorité de ceux qui les consomment, peuvent se révéler mortels si consommés par ceux qui leur sont allergiques, de même, s’approcher de la table eucharistique en état de péché grave peut-il s’avérer nocif et même mortel au plan spirituel. Qu’est-ce qui permet d’affirmer que Judas n’était pas de « bonnes dispositions »? Jean nous dit au chapitre 12, en parlant de Judas : « Il parla ainsi, non qu'il eût souci des pauvres, mais parce qu'il était voleur et que, chargé de la bourse, il dérobait ce qu'on y déposait » (Jn 12, 6). Est-ce à dire qu’il faut se priver de communier ? Certes pas ! Il faut nourrir notre foi. Cependant, il faut le faire dans de bonnes dispositions, vivre en conformité avec la volonté divine, en particulier le double commandement de l’amour, et fréquenter régulièrement le sacrement de Réconciliation car nous sommes pécheurs et si nous ne faisons pas appel au Seigneur pour guérir les blessures causées par le péché, notre cœur s’endurcira et deviendra inapte à accueillir la nourriture spirituelle.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je communie fréquemment au pain eucharistique mais en m’assurant d’être dans de bonnes dispositions au plan spirituel lorsque je le fais.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article