Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Église

 

Église

 

Frères, prenons une comparaison : notre corps forme un tout, il a pourtant plusieurs membres ; et tous les membres, malgré leur nombre, ne forment qu'un seul corps. Il en est ainsi pour le Christ. Tous, Juifs ou païens, esclaves ou hommes libres, nous avons été baptisés dans l'unique Esprit pour former un seul corps. Tous nous avons été désaltérés par l'unique Esprit. Le corps humain se compose de plusieurs membres, et non pas d'un seul. Or, vous êtes le corps du Christ et, chacun pour votre part, vous êtes les membres de ce corps. Parmi ceux que Dieu a placés ainsi dans l'Église, il y a premièrement des apôtres, deuxièmement des prophètes, troisièmement ceux qui sont chargés d'enseigner, puis ceux qui font des miracles, ceux qui ont le don de guérir, ceux qui ont la charge d'assister leurs frères ou de les guider, ceux qui disent des paroles mystérieuses. Tout le monde évidemment n'est pas apôtre, tout le monde n'est pas prophète, ni chargé d'enseigner ; tout le monde n'a pas à faire des miracles, à guérir, à dire des paroles mystérieuses, ou à les interpréter. Parmi les dons de Dieu, vous cherchez à obtenir ce qu'il y a de meilleur. Eh bien, je vais vous indiquer une voie supérieure à toutes les autres.

 

1 Corinthiens 12,12-14.27-31

 

 

 

L’apôtre Paul compare à juste titre l’Église au corps humain, les membres de l’Église étant aussi intimement inter reliés entre eux que ceux du corps, tous ayant égale importance bien qu’étant différents et que chacun joue un rôle unique et irremplaçable. Si certains occupent des fonctions plus nobles, les membres du corps qui sont tenus pour plus faibles sont (tout aussi) nécessaires (1 Co 12, 22). Aussi, n’y a-t-il pas à envier le rôle des autres au sein de cette Église mais à se concentrer à accomplir, au meilleur de notre connaissance, celui qui nous a été dévolu.

 

Le Christ est la Tête du Corps, c’est-à-dire l’Église (Col 1,18) et l’Esprit Saint en est l’âme, le principe caché qui rend le corps capable de Dieu, qui révèle Dieu et sa volonté au corps. Vouloir réduire l’Église à une institution humaine équivaut à prétendre qu’il n’y a pas de différence entre l’homme et l’animal.

 

Dans ce corps, il est une fonction qui est commune à chacun des membres, qui est même la fonction de base de chacun, celle qui, si elle est oubliée, rend inutile toutes les fonctions particulières. C’est celle que l’apôtre s’apprête à décrire : Eh bien, je vais vous indiquer une voie supérieure à toutes les autres. Cette fonction, c’est l’amour : Quand j'aurais le don de prophétie et que je connaîtrais tous les mystères et toute la science, quand j'aurais la plénitude de la foi, une foi à transporter des montagnes, si je n'ai pas la charité, je ne suis rien (1 Co 13, 2). Appliquons-nous donc au sein de l’Église du Christ aux fonctions qui nous ont été confiées mais surtout à aimer sans quoi tout ce que nous pourrions faire ou dire ne servira à rien.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article