Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Foi de la Cananéenne

 

 

Foi

 

Voici qu'une Cananéenne, venue de ces territoires, criait : « Aie pitié de moi, Seigneur, fils de David ! Ma fille est tourmentée par un démon. » Mais il ne lui répondit rien. Les disciples s'approchèrent pour lui demander : « Donne-lui satisfaction, car elle nous poursuit de ses cris ! » Jésus répondit : « Je n'ai été envoyé qu'aux brebis perdues d'Israël. » Mais elle vint se prosterner devant lui : « Seigneur, viens à mon secours ! » Il répondit : « Il n'est pas bien de prendre le pain des enfants pour le donner aux petits chiens. - C'est vrai, Seigneur, reprit-elle ; mais justement, les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres. » Jésus répondit : « Femme, ta foi est grande, que tout se fasse pour toi comme tu le veux ! » Et, à l'heure même, sa fille fut guérie.

 

Matthieu 15, 22-28

 

 

 

Quel mystère la foi est-elle ! Don gratuit de Dieu, elle ne s’acquiert pas à prix d’argent, au contraire, elle fuit ceux qui sont tentés de marchander leur adhésion à Dieu. Plus précieuse que l'or périssable que l'on vérifie par le feu (1 P 1, 7) elle a en commun avec celui-ci qu’elle doit être purifiée par un feu, celui de l’épreuve. C’est à elle que pensait probablement Jésus quand il a dit : « à tout homme qui a, l'on donnera et il aura du surplus; mais à celui qui n'a pas, on enlèvera ce qu'il a » (Mt 25, 29). En effet, celui qui a la foi, à l’image de la Cananéenne, persiste à croire en dépit que tout porte à penser qu’il n’obtiendra pas satisfaction. Dieu finit-il par accéder à sa demande que sa foi s’accroîtra davantage. Quant à celui qui doute, vaines demeureront ses requêtes, si bien qu’il court le risque de perdre le peu de foi qui lui reste encore. L’image des petits chiens utilisée dans le texte n’est pas anodine. Ceux qui sont en contact avec ces animaux connaissent bien la persévérance de ceux-ci pour obtenir quelque nourriture ou gâterie de leur maître.

 

On demande parfois aux gens, quelle chose ils emporteraient avec eux s’ils devaient se retrouver seuls sur une île déserte. Dans cet exil que constitue la vie terrestre, la chose la plus importante à posséder est la foi car nous avons accès par elle à toute la richesse de Dieu. Nous n’aurons jamais assez de foi. Aussi, comme le père de l’enfant ayant un esprit muet devons-nous implorer Dieu : « Viens au secours de mon manque de foi ! » (Mc 9, 24). Comme la Cananéenne ou la femme cherchant à obtenir justice du juge inique  (Lc 18, 1-8), devons-nous la demander sans cesse dans l’espoir que Dieu se laisse vaincre par notre persévérance selon les instructions même de Jésus : « Demandez et vous recevrez » (Jn 16, 24).

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article