Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Incompréhension

 

Incompréhension

 

Les disciples ne comprenaient pas ces paroles, elles restaient voilées pour eux, si bien qu'ils n'en saisissaient pas le sens, et ils avaient peur de l'interroger sur ces paroles.

 

Luc 9, 45

 

 

 

Il n’y a pas de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre affirme le proverbe. Je crois que les disciples de Jésus n’échappaient pas à cette règle car  ils ne pouvaient croire à la réalisation des paroles de Jésus à l’effet que le Fils de l'homme va être livré aux mains des hommes (Lc 9, 44), eux qui espéraient sans doute, à l’instar des disciples d’Emmaüs, que ce serait lui qui allait délivrer Israël (Lc 24, 21), rêve de gloire que tend à confirmer le verset suivant alors qu’ils se demandent qui pouvait bien être le plus grand d'entre eux? (Lc 9, 46).

 

Pour comprendre l’autre, fut-ce Dieu, cela prend de l’humilité, beaucoup d’humilité. L’humilité d’accepter la réalité telle qu’elle est et non comme nous souhaiterions la voir, l’humilité d’accepter ses limites et de reconnaître les qualités des autres, l’humilité de reconnaître que même les plus petits, les enfants comme celui placé par Jésus au milieu de ses disciples (Lc 9, 47), peuvent avoir des choses à nous apprendre…

 

Dans un monde de consommation où règne la vanité, il n’est pas étonnant qu’il y ait autant d’incompréhension… qu’on ait même peur de se questionner ou d’interroger les autres sur ce qui échappe à notre entendement et qu’on préfère, plus souvent qu’autrement, ne pas savoir pour ne pas ébranler le château de cartes de nos utopies.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article