Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Spiritualité et pardon

 

 

Spiritualité et pardon

 

Vous avez appris qu'il a été dit aux anciens : Tu ne commettras pas de meurtre, et si quelqu'un commet un meurtre, il en répondra au tribunal. Eh bien moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colère contre son frère en répondra au tribunal. Si quelqu'un insulte son frère, il en répondra au grand conseil. Si quelqu'un maudit son frère, il sera passible de la géhenne de feu. Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande sur l'autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton offrande là, devant l'autel, va d'abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande. Accorde-toi vite avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge, le juge au garde, et qu'on ne te jette en prison. Amen, je te le dis : tu n'en sortiras pas avant d'avoir payé jusqu'au dernier sou.

 

Matthieu 5, 21-26

 

 

Dieu étant Amour (1 Jn 4, 8), pardonner constitue le passage obligé de quiconque souhaite tendre vers Lui. Si grand que soit le mal subi, aussi nombreuses que soient les offenses à notre égard (Combien de fois mon frère pourra-t-il pécher contre moi et devrai-je lui pardonner? — Je ne te dis pas jusqu'à sept fois, mais jusqu'à 77 fois (Mt 18, 20-21)), pardonner n’est pas une option, c’est une obligation ! Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande sur l'autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton offrande là, devant l'autel, va d'abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande. À défaut de pardonner, Jésus nous dit à nous aussi : « Vain est le culte qu'ils me rendent » (Mt 15, 9), Amour et non-amour ne pouvant cohabiter dans un même cœur, qui se refuse au pardon, se détourne inévitablement de Dieu. Le pardon est la porte étroite qui mène à la Vie (Mt 7, 14) malheureusement ignorée par un trop grand nombre. Cela nous semble au-delà de nos forces ? Demandons-en la grâce à Dieu ! Demandons-Lui de venir pardonner en nous ce à quoi notre ego blessé se récuse. Le sacrement de réconciliation est l’endroit tout désigné pour Lui adresser cette demande.

 

Tu souhaites néanmoins garder rancune ? Mesures-en bien les conséquences ! Accorde-toi vite avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui (pendant cette vie), pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge (ne témoigne devant le divin juge de ton refus d’aimer) et que tu ne sois destiné au purgatoire (la prison dont tu ne sortiras pas avant d'avoir payé jusqu'au dernier sou) ou, pire, à la géhenne de feu. Si pénible qu’il soit de pardonner en cette vie, considère que cela risque d’être bien pire de supporter les conséquences de ce refus d’aimer dans l’éternité. Vois à quel sort sont promis ceux qui pardonnent : Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde (Mt 5, 7), du jugement dont vous jugez on vous jugera, et de la mesure dont vous mesurez on mesurera pour vous (Mt 7, 2). Celui qui se montre clément envers son prochain et lui pardonne se verra lui-même pardonner au centuple ses propres offenses envers l’Amour : Ayez avant tout un amour constant les uns pour les autres, car l'amour couvre une multitude de péchés (1 P 4, 8).

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article