Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

L'Esprit convainc le monde

 

 

L’Esprit convainc le monde

 

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : Je m’en vais maintenant auprès de Celui qui m’a envoyé, et aucun de vous ne me demande : “Où vas-tu ?” Mais, parce que je vous dis cela, la tristesse remplit votre cœur. Pourtant, je vous dis la vérité : il vaut mieux pour vous que je m’en aille, car, si je ne m’en vais pas, le Défenseur ne viendra pas à vous ; mais si je pars, je vous l’enverrai. Quand il viendra, il convaincra le monde en matière de péché, de justice et de jugement. En matière de péché, puisqu’on ne croit pas en moi. En matière de justice, puisque je m’en vais auprès du Père, et que vous ne me verrez plus. En matière de jugement, puisque déjà le prince de ce monde est jugé.

 

Jean 16, 5-11

 

 

Le Défenseur convaincra le monde en matière de péché, de justice et de jugement. Quelles paroles énigmatiques ! L’explication l’est tout autant : En matière de péché, puisqu’on ne croit pas en moi. En matière de justice, puisque je m’en vais auprès du Père, et que vous ne me verrez plus. En matière de jugement, puisque déjà le prince de ce monde est jugé. Qu’en est-il ? En matière de péché. La première étape de la vie spirituelle est de reconnaître notre nature pécheresse, notre incapacité à aimer Dieu et le prochain comme il est attendu de nous. Tout l’enseignement de Jésus tourne autour de cela. À ceux qui ont cru en Lui, en sa parole, et se sont reconnus pécheurs, Il a pardonné et il continue de le faire au fil des siècles. En matière de justice. La justice de Dieu c’est que Lui nous rends justes, aptes à paraître et nous tenir en sa présence pour l’éternité, que le Christ a payé le prix du rachat de nos fautes et que nous ne pouvons pas nous sauver nous-mêmes, qu’il nous faut accepter la gratuité du salut pour espérer pouvoir y accéder. En matière de jugement. Le jugement de Dieu existe bel et bien. Comme le dit Jean de la Croix : Au soir de notre vie, nous serons jugés sur l’amour. Déjà le prince de ce monde est jugé car l’Amour a remporté la victoire sur la croix, Jésus allant au bout de l’amour en donnant sa vie pour nous : Nul n'a plus grand amour que celui-ci: donner sa vie pour ses amis (Jn 15, 13).

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

J’écoute l’Esprit qui, par la voix de ma conscience, m’indique mes fautes, mes manquements à l’amour. Je l’écoute encore quand, face à la misère d’autrui, Il m’interpelle au don gratuit de moi-même. Je reconnais en toute justice la gratuité du salut, la nécessité de la médiation du Christ pour y accéder et que, pour ma part, je dois accomplir les œuvres de l’amour, non parce qu’elles ont de la valeur en elles-mêmes mais parce qu’elles développent ma capacité à aimer sur laquelle je serai jugé au final. Je crois à la victoire de l’Amour sur le non-amour même si, trop souvent, ce dernier semble avoir le dessus dans ma vie quotidienne.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article