Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Ne crains pas, moi je viens à ton aide

 

 

Ne crains pas, moi je viens à ton aide

 

C’est moi, le Seigneur ton Dieu, qui saisis ta main droite, et qui te dis : « Ne crains pas, moi, je viens à ton aide. » Ne crains pas, Jacob, pauvre vermisseau, Israël, pauvre mortel. Je viens à ton aide – oracle du Seigneur ; ton rédempteur, c’est le Saint d’Israël. J’ai fait de toi un traîneau à battre le grain, tout neuf, à double rang de pointes : tu vas briser les montagnes, les broyer ; tu réduiras les collines en menue paille ; tu les vanneras, un souffle les emportera, un tourbillon les dispersera. Mais toi, tu mettras ta joie dans le Seigneur ; dans le Saint d’Israël, tu trouveras ta louange. Les pauvres et les malheureux cherchent de l’eau, et il n’y en a pas ; leur langue est desséchée par la soif. Moi, le Seigneur, je les exaucerai, moi, le Dieu d’Israël, je ne les abandonnerai pas. Sur les hauteurs dénudées je ferai jaillir des fleuves, et des sources au creux des vallées. Je changerai le désert en lac, et la terre aride en fontaines. Je planterai dans le désert le cèdre et l’acacia, le myrte et l’olivier ; je mettrai ensemble dans les terres incultes le cyprès, l’orme et le mélèze, afin que tous regardent et reconnaissent, afin qu’ils considèrent et comprennent que la main du Seigneur a fait cela, que le Saint d’Israël en est le créateur.

 

Isaïe 41, 13-20

 

La crainte résulte du manque de foi en Dieu. L’inquiétude de l’homme moderne vient de ce qu’il met sa foi en lui-même qui est faillible plutôt que dans le Saint d’Israël, son rédempteur. La foi du croyant se manifeste dans la joie et la louange : toi, tu mettras ta joie dans le Seigneur ; dans le Saint d’Israël, tu trouveras ta louange. Le livre Re-Built, histoire d’une paroisse reconstruite, nous communique l’importance du chant de louange dans la célébration eucharistique et, de là, dans la résurgence de la communauté paroissiale. La louange est reconnaissance de l’aide reçue de Dieu, reconnaissance qui nous dispose à recevoir davantage dans le futur et nous permet d’anticiper celui-ci avec sérénité, sûrs de la Présence à nos côtés du Dieu fidèle dans les défis qui ne manqueront pas de se présenter à nous. Les signes visibles de la présence de Dieu, les miracles, n’ont d’autre but que de nous rappeler son existence et sa fidélité à notre égard : afin que tous regardent et reconnaissent, afin qu’ils considèrent et comprennent que la main du Seigneur a fait cela, que le Saint d’Israël en est le créateur.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je mets ma joie et ma confiance dans le Rédempteur, dans le Saint d’Israël. Je Lui manifeste ma reconnaissance par le chant et la prière de louange. J’accueille les événements fortuits, telle l’aide qui arrive à point nommé sans que je ne l’aie sollicité, comme signes de la présence du Seigneur à mes côtés. Je me reconnais fils adoptif d’un Père qui peut tout et, conséquemment, je bannis l’inquiétude de mes pensées.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article