Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

L’amour du Christ nous saisit

 

Frères, l’amour du Christ nous saisit quand nous pensons qu’un seul est mort pour tous, et qu’ainsi tous ont passé par la mort. Car le Christ est mort pour tous, afin que les vivants n’aient plus leur vie centrée sur eux-mêmes, mais sur lui, qui est mort et ressuscité pour eux. Désormais nous ne regardons plus personne d’une manière simplement humaine : si nous avons connu le Christ de cette manière, maintenant nous ne le connaissons plus ainsi. Si donc quelqu’un est dans le Christ, il est une créature nouvelle. Le monde ancien s’en est allé, un monde nouveau est déjà né. Tout cela vient de Dieu : il nous a réconciliés avec lui par le Christ, et il nous a donné le ministère de la réconciliation. Car c’est bien Dieu qui, dans le Christ, réconciliait le monde avec lui : il n’a pas tenu compte des fautes, et il a déposé en nous la parole de la réconciliation. Nous sommes donc les ambassadeurs du Christ, et par nous c’est Dieu lui-même qui lance un appel : nous le demandons au nom du Christ, laissez-vous réconcilier avec Dieu. Celui qui n’a pas connu le péché, Dieu l’a pour nous identifié au péché, afin qu’en lui nous devenions justes de la justice même de Dieu.

 

Deuxième lettre de Paul aux Corinthiens, 4, 7-15

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Le Christ est mort pour tous, afin que les vivants n’aient plus leur vie centrée sur eux-mêmes. Le Christ est mort pour tous afin que nous connaissions l’Amour, Dieu, la Source de l’amour, ainsi que l’amour lui-même, car aimer en vérité c’est se décentrer de soi-même pour donner préséance au bien commun et à Dieu. Méditer sur la passion et la mort du Christ nous permet de réaliser de quel grand amour nous sommes aimés et nous incline par reconnaissance et réciprocité à aimer nous aussi à notre tour, conscients que nous ne pourrons jamais redonner qu’une part de ce que nous avons reçu.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je prends conscience de quel grand amour j’ai été aimé et que je continue de l’être. Je médite sur l’amour de Dieu manifesté dans la vie et la mort de Jésus mais également par l’action de sa providence dans mon quotidien. Lorsque le péché vient à me distancer de Dieu, je me laisse réconcilier avec Lui par le sacrement du Pardon. Plutôt que de m’apitoyer sur moi-même et mes faiblesses, je vois en ces dernières des opportunités pour Lui de me manifester son amour.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article