Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Les œuvres que je fais me rendent témoignage

 

On célébrait la fête de la dédicace du Temple à Jérusalem. C’était l’hiver. Jésus allait et venait dans le Temple, sous la colonnade de Salomon. Les Juifs firent cercle autour de lui ; ils lui disaient : « Combien de temps vas-tu nous tenir en haleine ? Si c’est toi le Christ, dis-le nous ouvertement ! » Jésus leur répondit : « Je vous l’ai dit, et vous ne croyez pas. Les œuvres que je fais, moi, au nom de mon Père, voilà ce qui me rend témoignage. Mais vous, vous ne croyez pas, parce que vous n’êtes pas de mes brebis. Mes brebis écoutent ma voix ; moi, je les connais, et elles me suivent. Je leur donne la vie éternelle : jamais elles ne périront, et personne ne les arrachera de ma main. Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tout, et personne ne peut les arracher de la main du Père. Le Père et moi, nous sommes UN. »

                                                                       

Jean 10, 22-30

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Les œuvres révèlent ce que nous sommes. Elles nous démaquillent, elles mettent en évidence qui nous sommes et non pas la personne que nous aimerions être ou que nous souhaiterions que les autres voient. Les œuvres témoignent de l’authenticité de notre foi, de nos paroles. Parmi ces révélateurs il y en a deux qui ressortent particulièrement : l’emploi que nous faisons de notre temps, un temps limité et qui oblige à faire des choix, choix qui nous définissent, et, dans un monde capitaliste, notre relation avec l’argent, l’usage que nous en faisons.

 

En Dieu tout est UN. Aussi, retrouve-t-on une parfaite adéquation entre la volonté du Père et du Fils, entre les paroles et les œuvres du Christ. À la suite de son Maître, le chrétien doit tendre à l’unité de son être, à la conformité de son agir avec la foi professée. « À quoi cela sert-il, mes frères, que quelqu'un dise: "J'ai la foi", s'il n'a pas les œuvres? La foi peut-elle le sauver? Si un frère ou une sœur sont nus, s'ils manquent de leur nourriture quotidienne, et que l'un d'entre vous leur dise: "Allez en paix, chauffez-vous, rassasiez-vous", sans leur donner ce qui est nécessaire à leur corps, à quoi cela sert-il? Ainsi en est-il de la foi: si elle n'a pas les œuvres, elle est tout à fait morte. Au contraire, on dira: "Toi, tu as la foi, et moi, j'ai les œuvres? Montre-moi ta foi sans les œuvres; moi, c'est par les œuvres que je te montrerai ma foi. » (Jc 2, 14-18)

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? (Lc 10, 25)

 

J’examine mes œuvres, particulièrement l’usage que je fais de mon temps et de mon argent, et je mesure tout le chemin qu’il me reste à parcourir pour parvenir à la perfection de l’amour à laquelle m’appellent Jésus et son Père, à l’unité de la foi que je professe et des œuvres que j’accomplis, à l’unité de mon être.

                

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article