Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Le pardon vient avec la connaissance de Dieu

 

 ;

Le pardon vient avec la connaissance de Dieu

 

Voici venir des jours, déclare le Seigneur, où je conclurai avec la maison d'Israël et avec la maison de Juda une Alliance nouvelle.  Ce ne sera pas comme l'Alliance que j'ai conclue avec leurs pères, le jour où je les ai pris par la main pour les faire sortir d'Égypte : mon Alliance, c'est eux qui l'ont rompue, alors que moi, j'avais des droits sur eux. Mais voici quelle sera l'Alliance que je conclurai avec la maison d'Israël quand ces jours-là seront passés, déclare le Seigneur. Je mettrai ma Loi au plus profond d'eux-mêmes ; je l'inscrirai dans leur cœur. Je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. Ils n'auront plus besoin d'instruire chacun son compagnon, ni chacun son frère en disant : « Apprends à connaître le Seigneur ! » Car tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands, déclare le Seigneur. Je pardonnerai leurs fautes, je ne me rappellerai plus leurs péchés.

 

Jérémie 31, 31-34

 

Jésus était venu dans la région de Césarée-de-Philippe, et il demandait à ses disciples : « Le Fils de l'homme, qui est-il, d'après ce que disent les hommes ? » Ils répondirent : « Pour les uns, il est Jean Baptiste ; pour d'autres, Élie ; pour d'autres encore, Jérémie ou l'un des prophètes. » Jésus leur dit : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Prenant la parole, Simon-Pierre déclara : « Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant ! » Prenant la parole à son tour, Jésus lui déclara : « Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n'est pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux. Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l'emportera pas sur elle. Je te donnerai les clefs du Royaume des cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. »

 

Matthieu 16, 13-19

 

 

Il existe un parallèle très fort entre le texte de Jérémie et celui de Matthieu. Dans le premier, le Seigneur dit qu’il va se révéler davantage dans les temps à venir : Je mettrai ma Loi au plus profond d'eux-mêmes ; je l'inscrirai dans leur cœur. Je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. Ils n'auront plus besoin d'instruire chacun son compagnon, ni chacun son frère en disant : « Apprends à connaître le Seigneur ! » Car tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. Dans le second, lorsque ce temps est enfin arrivé, Pierre, un petit, un pauvre pêcheur, reconnaît l’Emmanuel, Dieu avec nous (Mt 1, 23). Dans l’un comme dans l’autre, comme une conséquence de cette connaissance approfondie de Dieu, suit la promesse du pardon des péchés : Je pardonnerai leurs fautes, je ne me rappellerai plus leurs péchés, capacité de pardonner déléguée à l’Église, image visible du Dieu invisible, dans le texte de Matthieu :  Je te donnerai les clefs du Royaume des cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux.

 

Il n’y a rien d’étonnant à cela. Dieu est Amour (1 Jn 4, 8) et le pardon constitue l’expression la plus haute de l’amour. Connaître Dieu c’est reconnaître notre petitesse face à la perfection de l’Amour et faire l’expérience de son pardon, de son infinie miséricorde sans laquelle il serait utopique de penser accéder au Royaume : je suis trop petite pour gravir le rude escalier de la perfection… L'ascenseur qui doit m'élever jusqu'au ciel, ce sont vos bras, ô Jésus ! Pour cela je n'ai pas besoin de grandir, il faut au contraire que je reste petite, que je le devienne de plus en plus ». (Thérèse de Lisieux, Histoire d’une âme, chapitre IX). Puis, par reconnaissance et aussi par devoir de réciprocité, « Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux » (Lc 6, 36) ou plus explicitement « Oui, si vous remettez aux hommes leurs manquements, votre Père céleste vous remettra aussi; mais si vous ne remettez pas aux hommes, votre Père non plus ne vous remettra pas vos manquements » (Mt 6, 14-15),  nous devons pardonner nous aussi à notre tour à ceux qui nous ont offensés (Mt 6, 12) comme nous l’a enseigné Jésus dans la prière du Notre Père, permettant alors à l’amour de Dieu de se manifester à travers nous. 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article