Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Problème de perspective

 

 

Problème de perspective

 

Des pharisiens et des scribes venus de Jérusalem s'approchent de Jésus et lui disent : « Pourquoi tes disciples désobéissent-ils à la tradition des anciens ? En effet ils ne se lavent pas les mains avant de prendre leur repas. » Jésus appela la foule et lui dit : « Écoutez et comprenez bien ! Ce n'est pas ce qui entre dans la bouche qui rend l'homme impur. Mais ce qui sort de la bouche, voilà ce qui rend l'homme impur. » Alors les disciples s'avancèrent et lui dirent : « Sais-tu que les pharisiens ont été scandalisés en entendant cette parole ? » Mais il répondit : « Toute plante que mon Père du ciel n'a pas plantée sera arrachée. Laissez-les dire : ce sont des guides aveugles pour des aveugles. Si un aveugle guide un aveugle, ils tomberont tous les deux dans un trou. »

 

Matthieu 15,1-2.10-14.

 

 

« Ce n'est pas ce qui entre dans la bouche … mais ce qui sort de la bouche qui rend l'homme impur. » L’élite religieuse du temps de Jésus pratique une religion d’apparence. Elle se soucie du paraître au détriment de l’être alors que la spiritualité est essentiellement une question d’intériorité, d’un cœur qui accueille et répand l’amour que Dieu y déverse ou, au contraire, se rebelle contre sa vocation. Regardons les amoureux : point n’est besoin d’un flot de paroles pour exprimer le grand amour qui les anime, un regard ou un silence suffisent. Ainsi en est-il pour notre relation à Dieu.

 

La parole a de grands pouvoirs dont ceux de mort (psychologique) et de séduction (le Séducteur (Ap 12, 9) est un autre nom de l’antique Ennemi). Voulons-nous montrer quelque compassion à celui qui se trouve dans une grande douleur que le mieux à faire consiste bien souvent à nous tenir en silence à ses côtés, toute parole, même bien intentionnée, risquant d’aggraver sa peine. Il n’y a qu’à regarder les amis de Job qui par leurs paroles n’ont réussi qu’à aggraver la douleur de ce dernier. Plus nous parlons, plus nous risquons d’échapper des paroles que nous  regretterons par la suite : « Or je vous le dis: de toute parole sans fondement que les hommes auront proférée, ils rendront compte au Jour du Jugement. Car c'est d'après tes paroles que tu seras justifié et c'est d'après tes paroles que tu seras condamné » (Mt 12, 36-37). Même de bonnes paroles, seraient-ce des prières, en ce qu’elles attirent les feux des projecteurs sur nous et nous font remarquer des hommes, sont susceptibles de nous faire perdre notre récompense auprès de Notre Père qui est dans les cieux, la tenant déjà alors de l’admiration des hommes (Mt 6, 1-6).  

 

Gardons-nous de gaspiller inutilement nos énergies dans une religion d’apparat. Vains demeureront nos efforts si ce n’est l’amour qui les anime. Nous ne tromperons pas le Dieu qui sonde les cœurs et les reins (Ps 7, 10). Soyons également conscients que ce que nous manifestons extérieurement risque d’être cause de chute ou de scandale (Rm 14, 13) ; de scandale s’il y a quelque incohérence dans notre agir, de chute si notre agir donne à penser que l’Amour qui nous anime est hors de la portée de tous, l’un et l’autre décourageant les plus faibles à s’engager dans la voie de l’Amour.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article