Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Après l’arrestation de Jean, Jésus partit pour la Galilée

Après l’arrestation de Jean, Jésus partit pour la Galilée proclamer l’Évangile de Dieu ; il disait : « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. » Passant le long de la mer de Galilée, Jésus vit Simon et André, le frère de Simon, en train de jeter les filets dans la mer, car c’étaient des pêcheurs. Il leur dit : « Venez à ma suite. Je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes. » Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent. Jésus avança un peu et il vit Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans la barque et réparaient les filets. Aussitôt, Jésus les appela. Alors, laissant dans la barque leur père Zébédée avec ses ouvriers, ils partirent à sa suite.

Marc 1, 14-20

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Le ministère de Jésus commence là où s’arrête celui de Jean. Nous nous trouvons ici au point charnière de l’histoire du salut, le moment du passage de l’Ancienne à la Nouvelle Alliance. Il ne s’agit pas d’un point de rupture, car entre les deux il y a continuité. Jean disait : « Repentez-vous, car le Royaume des Cieux est tout proche » (Mt 3, 2) ; un repentir qui devait conduire à un changement de comportement : « Produisez donc un fruit digne du repentir » (Mt 3, 8). Il y a cependant différence de qualité entre les deux. Dans l’Ancien Testament, le changement de comportement est initié par peur du châtiment, peur découlant du constat de l’écart existant entre les habitudes de vie et l’idéal de la Loi, une Loi externe à l’homme. La nouveauté introduite par Jésus est que ce changement de vie pourra maintenant tirer son origine de la foi en Dieu et dans l’Évangile, la Bonne Nouvelle du salut, un salut désormais accessible en laissant Dieu venir aimer en nous et à travers nous. Une autre nouveauté est que Jean, comme la Loi, s’adressait uniquement au peuple élu alors que le salut proposé par Jésus s’étend à toutes les nations, d’où son choix de la Galilée, la Galilée des nations (Mt 4, 15), pour entreprendre son ministère, réalisant la prophétie d’Isaïe : « Le peuple qui demeurait dans les ténèbres a vu une grande lumière; sur ceux qui demeuraient dans la région sombre de la mort, une lumière s'est levée. » (Mt 4, 16). C’est encore là qu’a débuté le recrutement de ses disciples parmi les gens ordinaires. Quand le pape François demande d’aller vers les périphéries qui lui sont si chères, il demande de marcher à la suite de Jésus.

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

J’entreprends un dialogue avec le monde. À la suite de Jésus et comme y incite le pape François, je vais vers les périphéries y porter par l’exemple de vie l’espérance qu’un monde meilleur est réalisable pour peu que l’on croie en Dieu et que cette foi initie une conversion où on Le laisse aimer en nous et à travers nous.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article