Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Attente

 

 

Attente

 

Si l'on bâtissait la maison du bonheur, la plus grande pièce serait la salle d'attente.

 

 Jules Renard  (1864-1910)

 

 

Le plus grand obstacle à la vie est l'attente, qui espère demain et néglige aujourd'hui.

 

 Sénèque (-4 - 65)

 

 

 

Positive ou négative l’attente ? Il n’en tient qu’à nous !

 

Le bonheur n’est pas dans l’atteinte du but à proprement parler, satisfaction qui ne dure qu’un moment, mais dans le chemin qu’il a fallu parcourir pour y parvenir, dans la préparation qu’a demandé cet instant que nous espérions, dans toutes les petites victoires qui nous ont fait progresser vers l’objectif désiré, dans tous les dépassements de soi que cela a nécessité. Chercher à éviter la salle d’attente, vouloir tout, tout de suite, c’est se priver d’un grand bonheur.

 

Par contre, si nous sombrons dans l’attentisme, nous remettons à plus tard le moment de l’action dans l’espoir d’un moment plus favorable ou dans l’utopie que les choses se règlent d’elles-mêmes, négligeant l’aujourd’hui, cette attente fait obstacle à la vie car cette dernière est mouvement et action.

 

L’Église entre aujourd’hui dans le temps de l’Avent, temps d’attente et d’espérance qui se terminera par la commémoration de la naissance de Jésus à Noël. Si nous sommes croyants, profiterons-nous de cette période pour disposer notre cœur à rencontrer Dieu de la même manière que les parents en attente d’un nouveau-né préparent la pièce où il sera logé ? Saurons-nous découvrir la présence de Dieu dans les autres, particulièrement ceux que la vie n’a pas choyés, ou aurons-nous tendance, comme Nathanaël à vouloir ignorer ceux dont l’existence est plus modeste : « De Nazareth, peut-il sortir quelque chose de bon? » (Jn 1, 46). Peut-être espérons-nous un signe extraordinaire comme l’étoile qui a guidé les mages pour nous faire agir ou découvrir Dieu, auquel cas notre attente risque de demeurer stérile, Dieu venant à notre rencontre incognito, dans une étable, caché sous les traits des personnes dans le besoin, certaines éprouvant la nécessité matérielle, d’autres le manque d’amour. Saurons-nous le leur donner ?

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article