Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Partage

 

Partage

 

Le bonheur le plus doux est celui qu'on partage.

 

–  Jacques Dellile (1738-1813)

 

 

 

Quel bonheur y a-t-il à jouir d’un état de béatitude qui échapperait à ceux qui nous entourent ? D’une part, cela nuirait immanquablement à la qualité de nos relations, ceux qui peinent pouvant difficilement s’empêcher d’envier le sort des plus fortunés. D’autre part, celui qui cherche à conserver jalousement pour lui sa bonne fortune vit dans la crainte qu’un autre vienne lui prendre de force ce qui fait son bonheur. Peut-on encore parler de bonheur pour ce qui devient une source de dissension et d’inquiétude ?

 

Qui partage voit sa joie revenir vers lui, reflétée comme par un miroir par les bénéficiaires de sa générosité, de sorte que perdure le bonheur au-delà du temps possession de ce qui a été à son origine. Point de souci également pour celui qui partage car il suscite moins l’envie et qu’il a de toute façon moins à perdre, ayant déjà donné.

 

Le spirituel, l’ami de Dieu, cherche à imiter l’infinie générosité de son Créateur comme l’y incite Jésus : « Quelqu’un veut-il te faire un procès et prendre ta tunique, laisse-lui même ton manteau; te requiert-il pour une course d'un mille, fais-en deux avec lui. À qui te demande, donne; à qui veut t'emprunter, ne tourne pas le dos… Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. » (Mt 5, 40-42.48) ou encore Siracide : « Sois indulgent pour les malheureux, ne leur fais pas attendre tes aumônes. Viens en aide au pauvre; il est dans le besoin: ne le renvoie pas les mains vides. Sacrifie ton argent pour un frère et un ami, qu'il ne rouille pas en pure perte Use de tes richesse selon les préceptes du Très-Haut, cela te sera plus utile que l'or » (Si 29, 8-11). Ainsi sa joie reviendra-t-elle vers lui dès cette vie mais également dans l’éternité où il espère partager le bonheur même de Dieu en vertu de la promesse du Christ : « Ne vous amassez pas de trésors sur la terre, où les mites et les vers font tout disparaître, où les voleurs percent les murs et dérobent. Mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où ni les mites ni les vers ne font de ravages, où les voleurs ne percent ni ne dérobent. Car où est ton trésor, là aussi sera ton cœur. » (Mt 6, 19-21).

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article