Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Accessibilité du salut

 

Accessibilité du salut

 

Au cours du repas chez un chef des pharisiens, en entendant parler Jésus, un des convives lui dit : " Heureux celui qui participera au repas dans le royaume de Dieu!" Jésus lui dit : « Un homme donnait un grand dîner, et il avait invité beaucoup de monde. À l'heure du dîner, il envoya son serviteur dire aux invités : 'Venez, maintenant le repas est prêt. ' Mais tous se mirent à s'excuser de la même façon. Le premier lui dit : 'J'ai acheté un champ, et je suis obligé d'aller le voir ; je t'en prie, excuse-moi. 'Un autre dit : 'J'ai acheté cinq paires de bœufs, et je pars les essayer ; je t'en prie, excuse-moi. ' Un troisième dit : 'Je viens de me marier, et, pour cette raison, je ne peux pas venir. ' À son retour, le serviteur rapporta ces paroles à son maître. Plein de colère, le maître de maison dit à son serviteur : 'Dépêche-toi d'aller sur les places et dans les rues de la ville, et amène ici les pauvres, les estropiés, les aveugles et les boiteux. ' Le serviteur revint lui dire : 'Maître, ce que tu as ordonné est fait, et il reste de la place. 'Le maître dit alors au serviteur : 'Va sur les routes et dans les sentiers, et insiste pour faire entrer les gens, afin que ma maison soit remplie. Car, je vous le dis, aucun de ces hommes qui avaient été invités ne profitera de mon dîner. ' »

 

Luc 14,15-24

 

 

« Heureux celui qui participera au repas dans le royaume de Dieu! »  Cette affirmation laisse entendre que l’accès au royaume des cieux est limité à un groupe restreint de privilégiés que ce soit par élection ou par mérite (en récompense de réalisations ou sacrifices uniquement à la portée d’une élite).

 

Jésus répond par une parabole pour illustrer que, de fait, c’est tout le contraire. D’abord, il y a de la place pour tout le monde : « Dans la maison de mon Père, il y a de nombreuses demeures » (Jn 14, 2).  Le Serviteur, c’est le Christ, lui qui a été envoyé par le Père pour ouvrir les portes du salut au plus grand nombre, aux défavorisés de la vie, pauvres, estropiés, aveugles et boiteux et à ceux qui par routes et sentiers n’avaient pas connaissance de l’existence de Dieu.

 

Attention toutefois ! Le Royaume n’est pas un bar ouvert ! « Aucun de ces hommes qui avaient été invités ne profitera de mon dîner. » Si personne n’est exclu, nous pouvons nous auto-exclure, nous pouvons refuser l’offre généreuse de Dieu de partager son repas pour l’éternité. Comment cela se fait-il ? En donnant préséance aux choses temporelles au détriment de l’Amour. Phénomène incroyable, ce sont ceux qui comptent parmi les plus  privilégiés qui, plutôt que de rendre grâce pour les bienfaits reçus et rendre amour pour amour, tournent le dos au Donateur et refusent son invitation, trop absorbés qu’ils sont par les soucis du monde et voyant sans doute dans leur bonne fortune un mérite quelconque de leur part. Jésus désigne ces privilégiés sous le terme riches : « Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le Royaume de Dieu » (Mc 10, 25), cette richesse ne devant pas être perçue uniquement comme l’accumulation de biens matériels mais également des connaissances, des biens spirituels… retenus par les fiduciaires plutôt que d’être utilisés par eux au bénéfice du plus grand nombre.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article