Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Caché aux sages et aux savants

 

 

Caché aux sages et aux savants

 

Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l'as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l'as voulu ainsi dans ta bonté. Tout m'a été confié par mon Père ; personne ne connaît le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler.

 

Matthieu 11, 25-27

 

 

Dieu, dans sa bonté, donne chance égale à tous. Ce qui constitue un avantage dans la vie matérielle, sagesse et intelligence, se révèle un handicap dans la vie spirituelle. Dieu se laisse découvrir par la raison, mais une telle connaissance demeurera toujours insuffisante : « Ce qu'il a d'invisible depuis la création du monde se laisse voir à l'intelligence à travers ses œuvres, son éternelle puissance et sa divinité, en sorte qu'ils sont inexcusables; puisque, ayant connu Dieu, ils ne lui ont pas rendu comme à un Dieu gloire ou actions de grâces, mais ils ont perdu le sens dans leurs raisonnements et leur cœur inintelligent s'est enténébré: dans leur prétention à la sagesse, ils sont devenus fous » (Rm 1, 18-22).

 

On peut observer et dire de multiples choses de l’amour humain mais tant que nous ne l’aurons pas connu personnellement, cela demeurera bien en-deçà du mystère qu’il représente. Même après avoir expérimenté l’amour, les paroles demeureront insuffisantes pour exprimer les sentiments ressentis. Ainsi en va-t-il de Dieu qui est Amour. Tant que nous ne serons pas entrés en relation avec Lui, nous n’en aurons qu’une connaissance théorique, nous ne ferons qu’effleurer son mystère. Seul le Fils peut révéler le Père car il est le seul vivant à avoir connu son intimité : Tout m'a été confié par mon Père ; personne ne connaît le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler.

 

Jésus nous invite, à la suite de Nicodème, à naître d’en-haut (Jn 3, 1-21), à dépasser la connaissance théorique que nous avons de Dieu pour entrer en relation avec Lui par l’entremise de son Esprit. Plus nous croyons connaître Dieu par ce qu’Il a laissé entrevoir à notre raison, plus le passage de l’intellect au cœur s’avérera difficile car nous nous attachons aux constructions de notre esprit. Cela fait dire à Jésus : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l'as révélé aux tout-petits. Le tout-petit n’a rien à quoi s’attacher  et se laisse aimer inconditionnellement, sans se poser de questions. Dans sa faiblesse, il rencontre un Père aimant et prévenant qui sait ce qu’il nous faut avant même que nous ne lui demandions (Mt 6, 8), un Père à qui nous pouvons nous remettre en toute confiance, Lui qui nourrit les oiseaux et habille l’herbe des champs et qui en fera encore plus pour nous (Lc 12, 22-31), moyennant que nous ayons foi en Lui, que nous nous laissions aimer par Lui.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article