Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Charismes

 

 

Charismes

 

Le lendemain, bien avant l'aube, Jésus se leva. Il sortit et alla dans un endroit désert, et là il priait. Simon et ses compagnons se mirent à sa recherche. Quand ils l'ont trouvé, ils lui disent : « Tout le monde te cherche. » Mais Jésus leur répond : « Partons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi je proclame la Bonne Nouvelle ; car c'est pour cela que je suis sorti. » Il parcourut donc toute la Galilée, proclamant la Bonne Nouvelle dans leurs synagogues, et chassant les esprits mauvais.

 

Marc 1, 35-39

 

 

« À chacun est donnée la manifestation de l'Esprit en vue du bien de tous » (1 Co 12, 7). Si Jésus accomplit des miracles c’est pour appuyer son enseignement, pour manifester concrètement la Bonne Nouvelle du salut à savoir que nous sommes aimés de Dieu et que, si nous manifestons en retour notre amour à Dieu directement et/ou par l’entremise du prochain, nous rendons déjà présent, bien de façon imparfaite, le Royaume de Dieu auquel ce même amour nous donnera accès pour l’éternité.  Que fait Jésus ? Il commence sa journée en se retirant à l’écart pour se mettre en présence et à l’écoute de son Père. C’est son point de départ qui le rend disponible à accomplir la volonté divine dans sa journée. « L’envoyé n’étant pas plus grand que celui qui l’a envoyé » (Jn 13, 16) quiconque souhaite marcher à la suite du Christ devrait se réserver un moment d’intimité avec Dieu dans sa journée. Que fait encore Jésus ? Il ne réserve pas l’annonce de la Bonne Nouvelle et la manifestation des signes qui viennent appuyer cet enseignementà un groupe restreint, mais cherche à en faire bénéficier le plus grand nombre possible. Aux disciples qui lui suggèrent de demeurer sur place (possiblement pour que d’autres de leurs proches puissent bénéficier de la présence de Jésus à l’instar de la belle-mère de Simon ou encore pour que ceux qui avaient reçu puissent manifester leur reconnaissance), Jésus répond : Partons ailleurs.  Le croyant qui veut faire la volonté de Dieu doit toujours être prêt à quitter le confort de ce qu’il connaît pour avancer vers l’inconnu : « quelqu'un dit à Jésus en chemin: " Je te suivrai partout où tu iras. " — le Fils de l'homme n'a pas où poser la tête » (Lc 9, 57-58).

 

À la suite de Jésus et de Paul, l’Église (CEC 2003) souligne elle aussi le caractère « diffusif » des dons de l’Esprit qui, s’ils ne sont pas mis au service du plus grand nombre, auront tendance à s’atrophier et même à disparaître :  

 

La grâce est d’abord et principalement le don de l’Esprit qui nous justifie et nous sanctifie. Mais la grâce comprend aussi les dons que l’Esprit nous accorde pour nous associer à son œuvre, pour nous rendre capables de collaborer au salut des autres et à la croissance du Corps du Christ, l’Église. Ce sont les grâces sacramentelles, dons propres aux différents sacrements. Ce sont en outre les grâces spéciales appelés aussi " charismes " suivant le terme grec employé par S. Paul, et qui signifie faveur, don gratuit, bienfait (cf. LG 12). Quel que soit leur caractère, parfois extraordinaire, comme le don des miracles ou des langues, les charismes sont ordonnés à la grâce sanctifiante, et ont pour but le bien commun de l’Église. Ils sont au service de la charité qui édifie l’Église (cf. 1 Co 12).

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Clovis Simard 02/07/2012 22:16

Blog(fermaton.over-blog.com).No-8, THÉORÈME DU CHARISME.- Qui sommes nous ?