Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Chemin de sagesse et de bonheur

 

Chemin de sagesse et de bonheur

 

Mon fils, accueille mes paroles, garde précieusement mes préceptes, rends ton oreille attentive à la sagesse, incline ton cœur vers la vérité. Oui, si tu demandes le discernement, si tu appelles l'intelligence, si tu la recherches comme l'argent, si tu creuses comme un chercheur de trésor, alors tu comprendras la crainte du Seigneur, tu découvriras la connaissance de Dieu. Car c'est le Seigneur qui donne la sagesse ; le savoir et l'intelligence sortent de sa bouche. Il tient en réserve son secours pour les hommes droits, il est un bouclier pour ceux qui suivent la bonne route ; il protège les sentiers de la justice, il veille sur le chemin de ses amis. Alors tu comprendras la justice, l'équité, la droiture : les seuls sentiers qui mènent au bonheur.

 

Proverbes 2, 1-9

 

 

Le livre des Proverbes nous vient de Salomon, le grand roi d’Israël auquel Dieu a communiqué sa Sagesse : « Puisque tel est ton désir, puisque tu n'as demandé ni richesse, ni trésors, ni gloire, ni la vie de tes ennemis, puisque tu n'as pas même demandé de longs jours, mais sagesse et savoir pour gouverner mon peuple dont je t'ai établi roi, la sagesse et le savoir te sont donnés. Je te donne aussi richesse, trésors et gloire comme n'en eut aucun des rois qui t'ont précédé et comme n'en auront point ceux qui viendront après toi » (2 Ch 11-12). Salomon ne nous enseigne pas une science abstraite mais ce qu’il lui a été donné lui-même d’expérimenter. Comme point de départ, il reconnaît humblement que si grande soit la sagesse qu’on lui reconnaît, celle-ci n’a rien à voir avec ses qualités personnelles mais lui vient de Dieu : Car c'est le Seigneur qui donne la sagesse ; le savoir et l'intelligence sortent de sa bouche.

 

Comment s’acquiert la sagesse ? D’abord par la fréquentation de la Parole de Dieu et le désir de mettre en pratique ses recommandations : Mon fils, accueille mes paroles, garde précieusement mes préceptes. Plus encore, faut-il disposer son esprit et son cœur à accueillir les enseignements de Dieu : rends ton oreille attentive à la sagesse, incline ton cœur vers la vérité. Ces dispositions sont le fruit de la prière, principalement celle adressée à l’Esprit Saint, auteur des Écritures, de bien vouloir nous révéler les trésors de sagesse qu’Il a bien voulu nous communiquer par celles-ci.

 

La sagesse ne s’impose pas à nous, il faut la rechercher activement, la préférer à toutes autres choses comme Salomon (puisque tu n'as demandé ni richesse, ni trésors, ni gloire, ni la vie de tes ennemis, puisque tu n'as pas même demandé de longs jours) : Oui, si tu demandes le discernement, si tu appelles l'intelligence, si tu la recherches comme l'argent, si tu creuses comme un chercheur de trésor, alors tu comprendras la crainte du Seigneur, tu découvriras la connaissance de Dieu. Cette image du chercheur de trésor, Jésus l’a reprise pour illustrer la nécessité de donner préséance à la recherche de Dieu sur toute autre chose : « Le Royaume des Cieux est semblable à un trésor qui était caché dans un champ et qu'un homme vient à trouver: il le recache, s'en va ravi de joie vendre tout ce qu'il possède, et achète ce champ » (Mt 13, 44).

 

Aussi souhaitable que soit la sagesse, faut-il rappeler que celle-ci n’est pas la fin de notre quête mais un moyen pour nous rapprocher de notre but, Dieu, et l’objet de notre espérance, son Royaume à l’avènement duquel nous œuvrons même si cela sera demeurera imparfait jusqu’à ce que se déchire le voile qui nous sépare de Lui. C’est là l’objet du texte de l’Évangile que la liturgie de l’Église met en parallèle au texte des Proverbes cité en titre :

 

Pierre prit la parole et dit à Jésus : " Voilà que nous avons tout quitté pour te suivre : alors, qu'est-ce qu'il y aura pour nous?" Jésus leur déclara : « Amen, je vous le dis : quand viendra le monde nouveau, et que le Fils de l'homme siégera sur son trône de gloire, vous qui m'avez suivi, vous siégerez vous-mêmes sur douze trônes pour juger les douze tribus d'Israël. Et tout homme qui aura quitté à cause de mon nom des maisons, des frères, des sœurs, un père, une mère, des enfants, ou une terre, recevra beaucoup plus, et il aura en héritage la vie éternelle. (Mt 19, 27-29).

 

Salomon nous dit d’expérience que celui qui s’efforce de suivre les chemins du Seigneur non seulement jouira de la félicité éternelle mais trouvera le bonheur en cette vie-même : Le Seigneur tient en réserve son secours pour les hommes droits, il est un bouclier pour ceux qui suivent la bonne route ; il protège les sentiers de la justice, il veille sur le chemin de ses amis. Alors tu comprendras la justice, l'équité, la droiture : les seuls sentiers qui mènent au bonheur. Car que pourrait vouloir un Père qui soit autre que le bonheur de ses enfants, fussent-ils adoptifs ? Le bonheur de ses enfants, telle est la gloire du Père. Le chemin de Dieu conduit au bonheur car il permet à l’homme de réaliser sa vocation d’enfant de Dieu, de connaître l’Amour véritable, imparfaitement en cette vie, en plénitude pour l’éternité.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Blog(fermaton.over-blog.com),No-22. - THÉORÈME CARDIO. - Le cerveau du coeur ?
Répondre