Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Croix glorieuse

 

 

Croix glorieuse

 

Nul n'est monté au ciel sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme. De même que le serpent de bronze fut élevé par Moïse dans le désert, ainsi faut-il que le Fils de l'homme soit élevé, afin que tout homme qui croit obtienne par lui la vie éternelle. Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique : ainsi tout homme qui croit en lui ne périra pas, mais il obtiendra la vie éternelle. Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé.

 

Jean 3, 13-17

 

D’instrument de supplice, de châtiment déshonorant, la croix est devenue symbole de victoire : victoire de l’amour sur la haine, « Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu'ils font » (Lc 23, 34), victoire de la vie sur la mort par la résurrection qui s’en est suivie, victoire de la miséricorde de Dieu sur le péché des hommes. De même que les israélites blessés par les morsures de serpent conservaient la vie charnelle lorsqu’ils élevaient le regard vers le serpent de bronze élevé par Moïse dans le désert de la même manière ceux qui élèvent leur regard vers la croix du Christ avec le regret de leurs fautes peuvent-ils aspirer à la vie éternelle en dépit des morsures du péché.

 

Contrairement à l’image déformée que certains se font de Dieu, le voyant comme un juge impitoyable qui donne à chacun le juste salaire de sa conduite, auquel cas nous serions en droit de nous demander à l’instar des apôtres « Mais alors qui peut être sauvé ? » (Mc 10, 26), Dieu est miséricordieux et bienveillant, lent à la colère, plein de fidélité et de loyauté (Ps 86, 15). Voyant notre incapacité à prétendre au salut par nos propres mérites, Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé. Ainsi, s’est réalisée la prophétie du Serviteur souffrant d’Isaïe :

 

Comme un surgeon il a grandi devant lui, comme une racine en terre aride; sans beauté ni éclat pour attirer nos regards, et sans apparence qui nous eût séduits; objet de mépris, abandonné des hommes, homme de douleur, familier de la souffrance, comme quelqu'un devant qui on se voile la face, méprisé, nous n'en faisions aucun cas. Or ce sont nos souffrances qu'il portait et nos douleurs dont il était chargé. Et nous, nous le considérions comme puni, frappé par Dieu et humilié. Mais lui, il a été transpercé à cause de nos crimes, écrasé à cause de nos fautes. Le châtiment qui nous rend la paix est sur lui, et dans ses blessures nous trouvons la guérison. Tous, comme des moutons, nous étions errants, chacun suivant son propre chemin, et Yahvé a fait retomber sur lui nos fautes à tous. Maltraité, il s'humiliait, il n'ouvrait pas la bouche, comme l'agneau qui se laisse mener à l'abattoir, comme devant les tondeurs une brebis muette, il n'ouvrait pas la bouche. Par contrainte et jugement il a été saisi. Parmi ses contemporains, qui s'est inquiété qu'il ait été retranché de la terre des vivants, qu'il ait été frappé pour le crime de son peuple? On lui a donné un sépulcre avec les impies et sa tombe est avec le riche, bien qu'il n'ait pas commis de violence et qu'il n'y ait pas eu de tromperie dans sa bouche. Yahvé a voulu l'écraser par la souffrance; s'il offre sa vie en sacrifice expiatoire, il verra une postérité, il prolongera ses jours, et par lui la volonté de Yahvé s'accomplira. A la suite de l'épreuve endurée par son âme, il verra la lumière et sera comblé. Par sa connaissance, le juste, mon serviteur, justifiera les multitudes en s'accablant lui-même de leurs fautes. C'est pourquoi il aura sa part parmi les multitudes, et avec les puissants il partagera le butin, parce qu'il s'est livré lui-même à la mort et qu'il a été compté parmi les criminels, alors qu'il portait le péché des multitudes et qu'il intercédait pour les criminels. (Is 53, 2-12)

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article