Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Faire plus

 

Faire plus

 

Vous avez appris qu'il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Eh bien moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d'être vraiment les fils de votre Père qui est dans les cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et sur les injustes. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense aurez-vous ? Les publicains eux-mêmes n'en font-ils pas autant ? Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d'extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n'en font-ils pas autant ? Vous donc, soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait.

 

Matthieu 5, 43-48

 

 

Ceci est la fin d’une séquence de six exhortations à en faire plus : « Il a été dit… moi, je vous dis… » (Mt 5, 21.27.31.33.38.43). Il n’est pas fortuit que la séquence soit de six car le six exprime l'imperfection: il lui manque un (quelque chose) pour être le chiffre sept, chiffre de la plénitude. Six fois « il a été dit » montre qu’il s’agit d’une vision limitée, une vision d’homme. Les « moi, je vous dit » incitent à en faire plus pour tendre vers la perfection qui est divine. La conclusion de Jésus à cette série, et qui constitue elle-même une septième exhortation, est d’ailleurs : Vous donc, soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait.

 

Quelle est cette perfection divine à laquelle appelle Jésus ? Quel est donc le plus qui peut diviniser les actions humaines ? C’est l’Amour, le plus de l’amour : Aimez …afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est dans les cieux. Attention, toutefois ! On ne parle pas ici d’un amour quelconque mais d’un amour désintéressé et universel, un amour qui n’est pas réservé à ceux qui nous aiment mais destiné à tous, incluant ceux qui sont susceptibles de nous rendre le mal pour le bien, les ennemis, le modèle de cet amour étant celui du Père qui fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et sur les injustes.

 

Le plus de l’amour dont il est question ici va au-delà de l’ingrédient externe tel le sourire qui procure une plus-value à un geste anodin. Il s’agit du principe de l’action, des ailes qui permettront de s’élever au-delà des limites de l’égoïsme humain. L’amour est ce qui fait passer de l’Ancienne Alliance à la Nouvelle. Alors que la soumission à des lois externes asservit, l’amour libère et rend capable d’en faire plus que le minimum requis par la Loi. C’est toute notre relation avec Dieu que la venue de Jésus a transformé en nous révélant que le Père est Amour et qu’il n’attend de nous que la réponse qui lui soit adaptée à savoir la réciproque de l’amour : « Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître; mais je vous appelle amis, parce que tout ce que j'ai entendu de mon Père, je vous l'ai fait connaître » (Jn 15, 15).

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article