Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Initiative

 

 

Initiative

 

Never tell people how to do things. Tell them what to do, and they will surprise you with their ingenuity.

 

  Gen. George S. Patton  (1885-1945) 

 

Ne dites jamais aux gens comment faire les choses. Dites-leur quoi faire et ils vous surprendront par leur ingéniosité.

 

 

Les personnes qui jouissent de suffisamment de liberté pour laisser libre cours à leur initiative réussissent beaucoup mieux sur une longue période que celles qui se font dicter leur conduite non seulement sur le quoi faire mais également le quand et le comment sans, dans bien des cas, recevoir les explications sur le pourquoi. On peut trouver mille excuses pour se dispenser d’expliquer ou pour donner des consignes d’une précision telle qu’elles ne laissent aucune place à l’initiative personnelle de ceux qui nous sont obligés. La vraie raison d’un tel comportement se situe habituellement chez celui qui donne les ordres, de son estime exagérée de lui-même, de son incapacité à faire confiance et d’une perception erronée de son rôle qui devrait être plus celui d’un facilitateur que celui qui doit décider de tout. L’expérience démontre que la personne la plus à même de prendre la décision la plus éclairée dans une situation donnée est celle qui est la plus près de l’action, celle qui en subira directement les conséquences, c’est-à-dire celle qui exécute le travail, pour peu qu’on lui explique les objectifs à atteindre. Même si elle prend une décision qui n’est pas techniquement la meilleure dans les circonstances, on peut être sûr qu’elle fera tout en son possible pour que cela réussisse. En raison de l’engagement sans réserve qui résulte d’une telle façon de procéder, il y a de fortes probabilités que le succès éventuel outrepasse celui d’une meilleure solution dont la seule lacune serait d’avoir été imposée. Laisser de l’initiative aux autres c’est non seulement leur donner les moyens de réussir mais aussi respecter leur inaliénable dignité humaine.

 

On voit Jésus, venant parfaire la Loi qui était une série de prescriptions, éviter d’enfermer ses disciples dans des consignes strictes mais plutôt leur enseigner la connaissance du Père  ainsi que leur monter le but de la vie spirituelle à savoir aimer Dieu et le prochain, leur laissant l’initiative des moyens de manifester cet amour : « Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître; mais je vous appelle amis, parce que tout ce que j'ai entendu de mon Père, je vous l'ai fait connaître. Ce que je vous commande, c'est de vous aimer les uns les autres » (Jn 15, 14-15.17). Aussi est-ce un impératif pour le chrétien de laisser aux autres suffisamment d’autonomie pour faciliter leur épanouissement, en ce que cela conforme son agir à celui du Christ en plus de démontrer son amour envers ceux-ci, car il faut beaucoup d’amour pour renoncer à ses prérogatives et accepter que les choses ne se fassent pas exactement comme on le souhaiterait.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article