Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Patience

 

 

Patience

 

In any contest between power and patience, bet on patience.

 

  W. B. Prescott  (1862-1916)  président ITU, 1891-1898

 

Dans tout combat entre la force et la patience, misez sur la patience.

 

 

Hier soir, dans une partie de soccer impliquant les équipes féminines des moins de 17 ans des États-Unis et du Canada dont l’issue allait déterminer laquelle allait pouvoir se rendre à la coupe du monde de la catégorie, contre toute attente, les Canadiennes ont remporté la victoire aux tirs de pénalité après cent vingt minutes de jeu au cours desquelles aucune des équipes en présence n’était parvenue à s’inscrire au pointage. Les Canadiennes ont défendu âprement leur territoire attendant patiemment les opportunités face à une équipe qui leur était manifestement largement supérieure. Cependant, plus le match avançait, plus les américaines, peu habituées à rencontrer une telle opposition, manifestaient de l’impatience, y allaient de plus en plus d’actions individuelles au détriment de leur jeu collectif, tentaient des passes plus longues mais aussi plus imprécises, avec pour résultat qu’elles n’ont représenté aucune menace pour la défense adverse au cours de la deuxième période de prolongation. À la fin, la patience a triomphé de la puissance, confondant ceux qui n’accordaient aucune chance aux Canadiennes, groupe auquel j’appartenais moi-même.

 

Combien de fois n’imitons-nous pas les Américaines et tentons-nous de brusquer les choses quand elles n’avancent pas assez rondement à notre goût, obtenant alors des résultats inverses à ceux espérés ? Prescott, un éminent syndicaliste de son époque, savait toute la valeur de la patience et de la solidarité, lui qui a été confronté à plusieurs reprises à des empires beaucoup plus puissants que son organisation.

 

Le spirituel connaît toute la valeur de la patience, une vertu caractéristique de Dieu qui laisse pousser l’ivraie au milieu du bon grain de peur de risquer en ramassant l'ivraie, d'arracher en même temps le blé (Mt 13, 24-30), espérant même, puisque rien n’est impossible à Dieu, que ceux qui ont une conduite mauvaise viennent à s’en détourner et que le plus grand nombre possible parvienne au salut éternel. Joseph, père de Jésus, que l’Église catholique honore en ce jour, est aussi un modèle de patience. Réalisant que Marie sa fiancée attendait un enfant qui n’était pas de lui, il ne s’empressa pas de la dénoncer publiquement comme il aurait été en droit de le faire, mais médita sur la juste conduite à adopter dans les circonstances et, alors qu’il s’apprêtait après mûre réflexion à la répudier, l’Ange du Seigneur s’adressa à lui en songe : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ta femme: car ce qui a été engendré en elle vient de l'Esprit Saint » (Lc 1, 18-20), venant au secours de son incapacité à trouver la solution appropriée en raison des limites de sa nature. Soyons patients, demandons l’intercession de Joseph, Dieu ne manquera pas de venir au secours de notre détresse!

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P

Merci pour votre intervention sur Hermas.info
Je découvre votre blogue - qui invite ici à la patience. Vous avez raison : la patience rejoint l'éternité de Dieu. Il aura le dernier mot en tout.
Cordialement,
Pierre Gabarra


Répondre