Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Un amour personnalisé

 

 

Un amour personnalisé

 

En se retournant, Pierre aperçoit, marchant à leur suite, le disciple que Jésus aimait. Pierre, voyant ce disciple, dit à Jésus : « Et lui, Seigneur, que lui arrivera-t-il ? » Jésus lui répond : « Si je veux qu'il reste jusqu'à ce que je vienne, est-ce ton affaire ? Mais toi, suis-moi. »

 

Jean 21, 20-22

 

 

L’amour ne peut être impersonnel. Chaque être est unique, unique dans ses capacités et ses besoins, unique dans la manière d’aimer et de celle qu’il souhaite l’être. Aussi, n’y a-t-il pas de place dans l’amour pour la comparaison avec les autres, pire, pour la jalousie. Pierre, qui vient de se faire dire qu’il devra faire le sacrifice de sa vie par amour de Dieu, se préoccupe de ce que Jésus demandera à Jean, le disciple bien-aimé : « Et lui, Seigneur, que lui arrivera-t-il ? » Et Jésus de le remettre poliment à sa place : Ce n’est pas de tes affaires ! Mais toi, suis-moi (dans le plus grand amour qui soit, à savoir donner sa vie pour ses amis. Jn 15, 13).

 

Cela n’est pas sans rappeler l’épisode ou Marthe se préoccupe de ce que sa sœur Marie ne prenne pas part au service. Jésus lui répond que ce n’est pas ce que l’on fait qui compte mais l’amour exprimé : « Marthe, Marthe, tu te soucies et t'agites pour beaucoup de choses; pourtant il en faut peu, une seule même. C'est Marie qui a choisi la meilleure part; elle ne lui sera pas enlevée » (Lc 10, 41-42).

 

Dans cette même veine, comment ne pas admirer Moïse qui apprenant que Eldad et Médad prophétisent dans le camp, loin de s’affliger de la perte de l’exclusivité d’un privilège qui lui avait été accordé par Dieu s’en réjouit, souhaitant même le voir s’étendre au plus grand nombre : « Serais-tu jaloux pour moi? Ah! puisse tout le peuple de Yahvé être prophète, Yahvé leur donnant son Esprit! » (Nb 11, 29).

 

L’amour enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir celui qui le donne et encore moins celui qui en est témoin. Dieu qui est Amour donne également (bien que différemment) à chacun. Ceux qui voient une preuve de l’inexistence de Dieu dans l’égalité de traitement entre ceux qui croient et ne croient pas en Lui, s’abusent car il faut un amour surnaturel pour donner autant à ceux qui nous aiment qu’à ceux qui ne nous aiment pas. Inversement, ceux qui s’attendent à recevoir plus en raison d’une plus grande proximité de Dieu se méprennent tout autant à l’image des ouvriers de la première heure qui s’indignent pour avoir reçu le même salaire que ceux de la dernière heure : « Mon ami, je ne te lèse en rien: n'est-ce pas d'un denier que nous sommes convenus? Prends ce qui te revient et va-t'en. Il me plaît de donner à ce dernier venu autant qu'à toi: n'ai-je pas le droit de disposer de mes biens comme il me plaît? Ou faut-il que tu sois jaloux parce que je suis bon? » (Mt 20, 13-15). L’amour s’exprime dans une grande liberté pour ne pas dire une grande libéralité. Vouloir poser des limites à l’amour, qu’il soit reçu, donné ou observé, c’est lui faire obstacle, à plus forte raison s’il s’agit de l’Amour avec un grand A, qui est Dieu. Les derniers arrivés n’avaient-ils pas tout autant besoin que les premiers du salaire d’une journée pour vivre ?

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
L'AMI QUI RÉPOND À L'AMOUR(fermaton.over-blog.com)
Répondre