Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Changer

 

 

Changer

 

Changer et changer pour le mieux sont deux choses différentes.

 

 Proverbe allemand

 

 

 

Jamais dans l’histoire de l’humanité n’y a-t-il eu de plus grand espoir partagé par une multitude de gens de toutes les nations qui repose sur une seule personne. Barak Obama et l’espoir de changement qu’il incarne ont séduit non seulement les électeurs américains, mais les habitants de la terre entière qui voient en lui un sauveur potentiel qui les tire de la situation précaire dans laquelle le monde se retrouve tant sur le plan économique que politique et environnemental suite au règne catastrophique de son prédécesseur à la présidence de la nation la plus puissante de la planète en cette époque.

 

Considérer une personne comme un sauveur, que ce soit au niveau personnel, d’un groupe, d’une organisation ou d’une nation, comporte plusieurs dangers dont la tentation de démissionner face à notre responsabilité personnelle et de lui confier un fardeau qui nous est propre. Un autre écueil survient lorsqu’inévitablement, étant humain, il nous décevra éventuellement et que nous risquons de nous enfoncer dans une morosité pire qu’antérieurement. Les choses viennent-elles à tourner favorablement, du moins pour un temps, que nous sommes tentés d’éluder les remises en question, d’éviter de tirer les salutaires leçons de la crise qui a précédé, nous rendant vulnérables à retomber dans les mêmes maux.

 

Le spirituel n’attend le salut que de l’Unique qui ne puisse le décevoir, à savoir Dieu. Plus spécifiquement, les chrétiens mettent leur foi dans le Christ à la suite de Pierre confessant devant les autorités religieuses de son époque qui avaient pourtant mis à mort son maître : « Jésus Christ… il n'y a pas sous le ciel d'autre nom donné aux hommes, par lequel nous puissions être sauvés. » (Ac 4, 10-12). Cela ne dégage pas, pour autant, le spirituel de sa responsabilité de faire tout en son pouvoir pour que survienne dès cette vie le royaume d’amour auquel il aspire pour l’éternité, de collaborer au plan de Dieu sur l’homme, mais en aucun temps ne considère-t-il que le salut puisse provenir d’autre source que Dieu.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article