Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Livres

 

 

Livres

 

There are worse crimes than burning books. One of them is not reading them.

 

 Joseph Brodsky  (1940-1996)

 

Il y a de pires crimes que brûler des livres. L’un d’entre eux est de ne pas les lire.

 

 

Là où on brûle des livres, on finit aussi par brûler des hommes.

 

  Heinrich Heine  (1797-1856), Almansor

 

 

 

J’aime bien les livres, leur pouvoir d’attraction de l’imaginaire qui m’amène à explorer des avenues de pensée qui m’étaient demeurées jusque là inconnues. Parle-t-on de brûler ou détruire des livres, que cela évoque le souvenir des Nazis brûlant des livres sur l'Opernplatz de Berlin en 1933 et la vision prophétique du Juif allemand Heinrich Heine à savoir que ceux qui ne respectent pas la pensée qui diverge de la leur, s’ils se retrouvent dans une situation de pouvoir, ne respecteront pas davantage les gens qui sont différents d’eux, qu’ils persécuteront et chercheront aussi à éliminer.

 

L’indifférence se révèle parfois aussi sinon pire qu’une action, fut-elle erronée. Il est cependant exagéré de dire que de ne pas chercher à connaître, à développer son esprit, est pire que d’empêcher les autres de le faire, l’un étant un choix personnel, l’autre étant un acte de déni de la liberté des autres, le plus grand crime de lèse-majesté qui soit, Dieu dans sa toute puissance respectant Lui-même la liberté dont il a fait cadeau à l’homme.

 

Parmi tous les livres, il y en a un que je préfère, la Bible, livre de Vie, nourriture pour mon âme, révélation de Dieu aux hommes, Parole d’un Dieu par ailleurs silencieux, exposé de Sagesse. Qui se dit chrétien et ignore la bible risque de se fabriquer un Dieu à sa mesure et de suivre sa volonté propre de préférence à celle de Dieu énoncée dans les livres saints. Il faut remercier les pères du concile Vatican II d’avoir remis en évidence dans les documents Sacrosanctum Concilium et Dei Verbum le rôle vital des textes sacrés dans la vie chrétienne, « la parole qui sort de la bouche Dieu, ne revenant pas vers Lui sans effet, sans avoir accompli ce que Il a voulu et réalisé l'objet de sa mission » (Is 55, 11), une parole agissante, vivante, toujours actuelle et qui a le pouvoir de transformer ceux qui se mettent à son écoute de par la grâce qui y est rattachée.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article