Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Peur

 

Peur

 

La peur est la plus terrible des passions parce qu'elle fait ses premiers effets contre la raison ; elle paralyse le cœur et l'esprit.

 

 Antoine de Rivarol  (1753-1801)

 

 

 

En ce 11 septembre, est-il bon de se rappeler qu’il ne faut pas céder à la peur, se laisser dominer par elle, parce que nous perdons alors tous nos moyens. Beaucoup plus de vies se sont perdues dans la réponse donnée aux attentats de 2001 que dans l’événement lui-même. Certains n’ont pas hésité à utiliser la peur qu’un tel geste a suscitée pour justifier sous de fausses représentations une guerre injuste de laquelle nous ne sommes pas encore sortis. Le cœur et l’esprit d’un peuple entier a été paralysé en ce jour fatidique, si bien que très peu ont osé contester les mesures envisagées pour y donner suite, pas plus que l’argumentation visant à démontrer leur bien-fondé.

 

La confiance en Dieu constitue un antidote efficace à la peur. Les écrits bibliques dont certaines paroles de Jésus incitent le croyant à ne pas avoir peur. La peur, en ce qu’elle ferme le cœur de celui qu’elle domine, est en effet contraire à l’amour que Dieu et même la création s’attendent de la part de celui qui se dit spirituel.  Une personne reconnue pour son agressivité m’a confié un jour : « Je frappe le premier de peur d’être frappé ». Cette attitude induite par la peur se situe aux antipodes de la conduite prônée par Jésus : « Quelqu'un te donne-t-il un soufflet sur la joue droite, tends-lui encore l'autre » (Mt 5, 39). Cependant, la nature humaine est encline à se laisser aller à la peur. Aussi, le spirituel demande-t-il à recevoir l’Esprit de Dieu, cet Esprit qui a transformé les apôtres d’hommes que la peur pouvait pousser à s’enfuir et même à trahir leur maître, le Christ, en des témoins hardis que rien n’arrêtera plus par la suite. C’est de cet Esprit dont parle l’apôtre Paul : « Aussi bien n'avez-vous pas reçu un esprit d'esclaves pour retomber dans la crainte; vous avez reçu un esprit de fils adoptifs qui nous fait nous écrier: Abba! Père! L'Esprit en personne se joint à notre esprit pour attester que nous sommes enfants de Dieu » (Rm 8, 15-16). Avec un tel Père, de quoi le croyant pourrait-il avoir peur ?

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article