Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Attitude

 

 

Attitude

 

Work is either fun or drudgery. It depends on your attitude. I like fun.

 

  Colleen C. Barrett   (1944-        )

 

Le travail est soit un plaisir soit une corvée. Tout dépend de votre attitude. J’aime avoir du plaisir.

 


 

Tout est dans l’attitude ! Nous pouvons voir le verre soit à moitié plein, soit à moitié vide, nous en réjouir ou nous désoler qu’il ne soit pas plus plein. Il y a toujours deux facettes à une médaille et nos inclinaisons personnelles nous amènent à privilégier contempler l’une plus que l’autre. Notre relation au travail n’échappe pas à cette règle. Nous pouvons y voir l’obligation d’assurer sa subsistance et celle des personnes à sa charge à la sueur de son visage (Gn 3, 19) ou y discerner, au-delà des efforts qu’il demande, une opportunité de réalisation personnelle, de socialisation, de coopération au bien commun et, pour le spirituel, de participation à l'œuvre non seulement de la création, mais aussi de la rédemption (Compendium de la doctrine sociale de l’Église, 263). Plus les gens s’élèvent dans une organisation, plus ils influent sur l’atmosphère de travail et l’attitude des gens qui y œuvrent. Je me souviens d’une entreprise dont la bonne humeur contagieuse de la propriétaire rendait le travail si agréable que, si ce n’eût été de l’obligation de gagner ma vie, la rémunération n’aurait eu aucune importance tellement je ressentais de plaisir à accomplir ma tâche à cet endroit.

 

Tout comme le travail, la spiritualité peut être un plaisir comme une corvée. L’apôtre Paul, dont l’Église commémore aujourd’hui la conversion, a vécu le passage de la Loi ancienne, qui est une loi de servitude en raison de la soumission qu’elle exige du croyant à diverses prescriptions sans pour autant pouvoir délivrer du péché (CEC 1963) , à la Loi nouvelle, grâce du Saint-Esprit donnée aux fidèles par la foi au Christ (CEC 1966) dont la nouveauté consiste à ce que le croyant agisse dorénavant dans la liberté de l’amour plutôt dans la soumission qui faisait de sa foi une corvée. Tout comme travailler par plaisir ne fait pas disparaître l’obligation de devoir gagner sa vie et celle de ses dépendants, de même vivre sa foi dans la joie de l’amour ne dispense pas d’observer les prescriptions de la Loi ancienne qui ne sont que les exigences de l’amour : « N'allez pas croire que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes: je ne suis pas venu abolir, mais accomplir. Car je vous le dis, en vérité: avant que ne passent le ciel et la terre, pas un i, pas un point sur l'i, ne passera de la Loi, que tout ne soit réalisé. Celui donc qui violera l'un de ces moindres préceptes, et enseignera aux autres à faire de même, sera tenu pour le moindre dans le Royaume des Cieux; au contraire, celui qui les exécutera et les enseignera, celui-là sera tenu pour grand dans le Royaume des Cieux » (Mt 5, 17-19). Le fond n’a pas changé contrairement à la perspective mais cette dernière fait toute la différence faisant passer de la servitude de la loi à la liberté de l’amour de la vie chrétienne.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Chrétiens persécutés 25/01/2011 21:54


Je découvre aujourd'hui votre blog, puisque c'est mon premier passage par ici. Mais je pense que je vais revenir souvent ! Amitiés, dans le Christ.