Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Avenir

 

Avenir

 

Ma foi, sur l'avenir bien fou qui se fiera : tel qui rit vendredi, dimanche pleurera.

 

  Jean Racine  (1639-1699),  Les plaideurs 

 

 

Se fier que les choses s’amélioreront  avec le temps, surtout si cela ne repose que sur des souhaits,  constitue un pari bien risqué. Sans intervention énergique et / ou aide du ciel, l’expérience m’a appris que ce qui va mal a tendance à empirer si on a le malheur de laisser aller ou de ne pas consacrer toutes les ressources disponibles pour renverser la vapeur. Inversement, rien ne sert de s’inquiéter et d’anticiper le pire à moins que cela ne résulte en des actions susceptibles de prévenir ou réduire l’impact d’événements potentiellement malheureux.

 

Confronté à des événements à la limite ou même dépassent ce que l’homme peut contrôler, j’ai bien apprécié les discours empreint d’humilité de l’empereur japonais Akihito : « Je prie pour la sécurité du plus grand nombre de gens. Désormais à présent, toute la nation travaille aux opérations de secours. Je ne peux m'empêcher de prier pour que le travail des sauveteurs progresse rapidement et que la vie de gens s'améliore, ne serait-ce qu'un peu.» Certes, certains n’ont pas manqué de se moquer disant que la situation était rendue bien désespérée quand on en est rendu à demander l’aide de Dieu, propos qui constituent un manque de respect envers ceux qui croient s’ils proviennent d’un athée et de respect envers Dieu si celui qui les dit est croyant.

 

J’aime bien aussi cette phrase retrouvée en divers endroits sur le net et qui montre la solidarité entre tous les hommes : « Aujourd’hui nous sommes tous Japonais ». Nous pleurons notre faiblesse contre des éléments qui nous dépassent comme le tsunami et ressentons tous, à divers degrés certes, peser sur notre avenir la menace nucléaire. Sommes-nous croyants, pourquoi ne pas joindre notre voix à celle de l’empereur et nous tourner vers Dieu ? Ne nous dit-il pas dans les Évangiles : « Demandez, vous obtiendrez; cherchez, vous trouverez; frappez, la porte vous sera ouverte. Celui qui demande reçoit ; celui qui cherche trouve ; et pour celui qui frappe, la porte s'ouvrira. Lequel d'entre vous donnerait une pierre à son fils qui lui demande du pain ? ou un serpent, quand il lui demande un poisson ? Si donc, vous qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus votre Père qui est aux cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent ! » (Mt 7, 7-11). Quelqu’un ne se sentirait-il pas concerné ? Qu’il médite la suite du message de Jésus : « Donc, tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux, vous aussi, voilà ce que dit toute l'Écriture : la Loi et les Prophètes » (Mt 7, 12). Personnellement, si je me retrouvais dans une situation aussi précaire que celle des Japonais, je me sentirais réconforté par les prières des autres peuples, aussi je n’hésite pas à implorer la grâce de Dieu sur le peuple japonais particulièrement ceux que l’on a appelé les liquidateurs, ceux qui combattent la menace nucléaire au péril de leur vie pour sauver leur famille, leurs amis, leur peuple et même des inconnus autour du globe dont la vie risque de se détériorer si la situation empire davantage.  Pour eux, je reprends les passages de la prière de la reine Esther que je trouve particulièrement bien adaptée à la situation :

 

Mon Seigneur, notre Roi, c'est toi le seul Dieu ; viens me secourir, car je suis seule, et je n'ai pas d'autre secours que toi, et je vais risquer ma vie… Souviens-toi, Seigneur ! Fais-toi connaître au moment de notre détresse ; donne-moi du courage, toi le roi des dieux, qui domines toute autorité… Délivre-nous par ta main, viens me secourir car je suis seule, et je n'ai que toi, Seigneur, toi qui connais toutÔ Dieu, dont la force l'emporte sur tous, écoute la voix des désespérés, tire-nous de la main des méchants et libère-moi de ma peur!

 

(Est 4, 30.36.38.43)

 

Que Dieu donc, bénisse ceux qui sacrifient leur santé et même leur vie pour tenter d’assurer un avenir meilleur au plus grand nombre et qu’il couronne de succès leurs efforts !

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article