Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Bible et morale (1)

Bonjour !

Au cours des prochains jours, je vais publier un résumé d'un document dont j'ai fait la lecture et qui m'a vivement intéressé : "Bible et morale, Quels critères pour discerner ?" publié en 2008 par la Commission Biblique Pontificale et édité par Nouvelle Cité en septembre 2009.  

Bible et morale

Quels critères pour discerner ?

 

Commission Biblique Pontificale

 

Ce document se divise en deux parties :

 

La première traite de la morale révélée. La révélation que fait Dieu de lui-même par ses actes à travers l’histoire du salut exige une réponse appropriée de l’homme qui est appelé à conformer sa pensée et son agir au modèle divin comme l’y invitent les Écritures : « Soyez saints, car moi, le Seigneur votre Dieu, je suis saint » (Lv 19, 2) ; « Vous donc, soyez parfaits, comme votre Père céleste est parfait » (Mt 5, 48). La révélation de Dieu est divisée en cinq moments cruciaux : le don de la création, le don de l’Alliance dans l’Ancien Testament, l’Alliance nouvelle en Jésus-Christ, le pardon et pour terminer la destination finale, le règne de Dieu, la vie éternelle.

 

La seconde partie cherche à nous éclairer sur la manière dont les Écritures peuvent supporter notre réflexion morale dans un monde qui a bien évolué depuis leur rédaction. Le document propose deux critères fondamentaux (la conformité à la vision biblique de l’être humain et la conformité à l’exemple de Jésus, le Verbe, le Fils). À ceux-ci s’ajoutent six critères spécifiques pour arriver à des prises de position morales solides qui s’appuient sur la Révélation biblique :

 

Convergence :           ouverture aux diverses cultures et universalisme éthique.

Opposition :               prise de position ferme contre les valeurs incompatibles

Progression :             affinement de la conscience morale à l’intérieur et entre les deux Testaments.

Dimension communautaire : les décisions morales ne relèvent pas de la seule sphère subjective, individuelle.

Finalité :                    ouverture à un avenir absolu du monde et de l’histoire

Discernement :          détermination fine de la valeur relative ou absolue des principes et préceptes moraux de l’Écriture

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article