Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Famille

 

Famille

 

The family you come from isn't nearly as important as the family you are going to have.

 

 Ring Lardner  (1885-1933)

 

La famille dont vous êtes issus est de loin moins importante que la famille que vous allez avoir.

 

 

 

Ce que nous avons reçu, l’endroit d’où nous venons, importe moins que ce nous allons en faire, que le don de nous-mêmes que nous consentirons, que là où nous irons. Nous devons éviter de nous plaindre comme de nous vanter de nos origines, nous devons composer avec elles. Étrangement, qui s’en plaint comme qui s’en vante, y trouve justification pour se complaire dans sa situation actuelle et ne rien faire pour s’améliorer ou pour offrir un monde meilleur à ceux qui vont suivre. Si nous n’avons aucun contrôle sur l’héritage que nous recevons, nous pouvons influer sur celui que nous léguerons. C’est pourquoi nous devons focaliser notre attention sur ce dernier, le premier étant hors de notre contrôle.

 

L’Église célèbre aujourd’hui le baptême de Jésus. Ce qui frappe dans le récit c’est l’humilité tant de celui qui baptise que de celui qui le reçoit. Le baptiste dit de lui-même et de celui auquel il rend témoignage : « Moi, je vous baptise avec de l'eau ; mais il vient, celui qui est plus puissant que moi. Je ne suis pas digne de défaire la courroie de ses sandales. Lui vous baptisera dans l'Esprit Saint et dans le feu. » (Lc 3, 16). Il a une claire connaissance de sa mission : préparer les cœurs à la venue du Messie. Quant à Jésus, son existence, exception faite de l’épisode du temple à douze ans, avait été jusqu’alors celle d’un homme ordinaire, soumis à ses parents (Lc 2, 51), en dépit de ses origines divines. Aujourd’hui ne fait pas exception alors qu’il se soumet à un baptême que l’on peut qualifier d’inutile compte tenu de sa filiation divine. L’orgueil d’Adam avait fermé les cieux pour lui et sa descendance (Grégoire de Naziance). Or voici que le ciel s’ouvrit (Lc 3, 21) grâce à l’humilité de Jésus. L’Esprit saint descendit sur lui sous forme d’une colombe (Lc 3, 22) le même symbole utilisé pour annoncer la fin d’une autre grande épreuve, le déluge (Gn 8, 11). Dieu fait entendre sa voix : « Tu es mon fils; moi, aujourd'hui, je t'ai engendré ». Non seulement est-il fils mais a-t-il donné le pouvoir de devenir enfants (adoptifs) de Dieu à ceux qui suivent et qui croient en son nom (Jn 1, 12), la famille qu’il engendre à travers les siècles non selon la chair mais selon l’Esprit. Jésus lui-même associe sa famille non aux liens du sang mais à « ceux qui écoutent la parole de Dieu et la mettent en pratique » (Lc 8, 21) confirmant que seules importent nos actions personnelles.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article