Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Invisible

 

Invisible

 

Le grand péché du monde moderne, c'est le refus de l'invisible.

 

 Julien Green  (1900-1998)

 

 

 

L’homme, émerveillé par les découvertes d’une science qui lui permet de voir de l’infiniment petit à l’infiniment grand, en est venu à oublier qu’il puisse exister autre chose que ce qui s’offre au regard, que son existence ne se limite pas à un corps visible et mortel.

 

L’incapacité d’aller au-delà du visible ne date toutefois pas d’hier comme en fait foi ce passage du livre de la Sagesse : « Ils sont foncièrement insensés, tous ces hommes qui en sont venus à ignorer Dieu : à partir de ce qu'ils voient de bon, ils n'ont pas été capables de connaître Celui qui est ; en examinant ses œuvres, ils n'ont pas reconnu l'Artisan… la grandeur et la beauté des créatures font, par analogie, découvrir leur Auteur. Et pourtant, ces hommes ne méritent qu'un blâme léger ; car ils ne s'égarent peut-être qu'en cherchant Dieu avec le désir de le trouver : ils poursuivent leur recherche en étant plongés au milieu de ses œuvres, et ils se laissent prendre aux apparences, car ce qui s'offre à leurs yeux est si beau ! Encore une fois, pourtant, ils ne sont pas excusables. S'ils ont poussé la science à un degré tel qu'ils sont capables d'avoir une idée sur le cours éternel des choses, comment n'ont-ils pas découvert plus vite Celui qui en est le Maître?» (Sg 13, 1.5-9).

 

Qui ne se préoccupe que de survivre ou même de jouir (égoïstement) de son existence visible s’expose à trouver bien longue la vie invisible qui lui succédera ainsi que nous y met en garde Jésus : « Qui cherchera à conserver sa vie la perdra. Et qui la perdra la sauvegardera. » (Lc 17, 33).

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article