Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Liberté et responsabilité

 

Liberté

 

Liberty means responsibility. That is why most men dread it.

  George Bernard Shaw   (1856-1950)

 

Liberté implique responsabilité. C'est là pourquoi la plupart des hommes la redoutent.

 

 

 

Liberté et responsabilité vont de pair. Nous ne vivons pas isolés du monde auquel nous appartenons. Aussi les gestes que nous posons ne demeurent-ils pas sans effet sur notre environnement et les autres avec lesquels nous le partageons et même ceux qui viendront éventuellement le peupler. Nous devons répondre des conséquences de nos actes sur les autres et sur la création. L’impossibilité d’une liberté absolue, dénuée de toute responsabilité, est très bien exprimée dans la maxime la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres. Les sociétés organisées se donnent des balises, les lois, visant à donner un cadre de référence à l’intérieur duquel peut s’exercer la liberté de chacun sans (trop) nuire aux autres. Qui se conforme aux lois n’est pas exempt de rendre compte de ses actes mais s’en voit généralement reconnaître une responsabilité moindre alors que celui qui outrepasse les règles voit la responsabilité qu’on lui impute s’accroître.

 

La vie spirituelle suit les mêmes règles. Dieu a laissé à l’homme une liberté absolue à l’exception d’une chose : l'arbre de la connaissance du bien et du mal (Gn 2, 9). Dieu s’est réservé le privilège exclusif de déterminer ce qui est bien et ce qui est mal. Il a donnés des balises, ses préceptes, pour que les hommes puissent exercer leur liberté de façon éclairée notamment en remettant les tables de la Loi à Moïse (Ex 2, 18). Mais respecter la lettre de la Loi ne pouvant rendre juste (Ga 3, 11), Jésus est venu nous en révéler l’esprit : agir en toutes choses par amour de Dieu et du prochain (Mt 22, 37-40) ; un esprit qui rend libre selon les propos d’Augustin d’Hippone : « Aime et fais ce que tu veux ». L’amour est notre principale pour ne pas dire notre unique responsabilité : au soir de notre vie, nous serons jugés sur l’amour (Jean de la Croix, dichos 64).

 

L’Église catholique commémore aujourd’hui l’Annonciation à la Vierge Marie. Dieu ne lui impose pas la maternité mais sollicite son adhésion à son plan de salut par l’entremise de l’ange Gabriel. Et Marie d’accepter en reconnaissant l’ampleur de la responsabilité qui sera sienne en se présentant comme servante, quelqu’un qui a des comptes à rendre : « Je suis la servante du Seigneur; qu'il m'advienne selon ta parole! » (Lc 1, 38).

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Clovis Simard 15/07/2012 21:31

Blog(fermaton.over-blog.com),No-18.- THÉORÈME HOMOINFINITY. - De la Liberté ?