Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Liberté et sécurité

 

Liberté et sécurité

 

Those who desire to give up Freedom in order to gain Security, will not have, nor do they deserve, either one.

 

 Benjamin Franklin (1706-1790) repris subséquemment par Thomas Jefferson  (1743-1826)  

 

Ceux qui souhaitent céder en liberté pour gagner en sécurité, n’auront pas, ni ne méritent, l’une ou l’autre.

 

 

 

La liberté constitue, après la vie, le bien le plus important de l’homme car inscrite au cœur même de sa nature. Il s’agit d’un don si précieux que le Créateur n’ose point le retirer même si plusieurs l’utilisent à mauvais escient et se détournent de Lui. La raison de cette inviolabilité de la liberté de l’homme réside en ce que l’amour, étant don gratuit, ne peut exister sans elle, amour qui est la vocation de l’homme, la ressemblance de Dieu qu’il porte en lui.

 

Si nous renonçons ne serait-ce que partiellement à notre liberté et pour un motif noble, à savoir jouir d’une sécurité accrue, nous nous déshumanisons individuellement et collectivement et créerons un monde moins humain donc plus propice aux violations des droits de ceux qui le composent, donc un monde plus inhospitalier, moins sûr, qui réclamera davantage de pouvoirs coercitifs pour soi-disant assurer un environnement plus sécuritaire. Qui renonce à une parcelle de sa liberté, risque de s’engager dans un engrenage qui le contraindra à abandonner toujours plus de ce don si précieux.

 

Sommes-nous tentés de contraindre un autre que nous devons nous demander : qui suis-je pour violer la liberté de l’autre alors que Dieu me laisse libre en dépit de ce que je n’utilise pas toujours ce don précieux de façon appropriée ? Inversement, la tentation serait-elle de renoncer à une partie de la liberté dont nous jouissons que nous devons nous demander si le jeu en vaut la chandelle et si nous ne perdrons pas à l’échange obtenant nécessairement un bien de valeur moindre, privation qui pourrait nous conduire à céder encore plus du bien perdu pour compenser les effets secondaire de la perte subie.

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article