Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Petites choses

 

Petites choses

 

Everyone is trying to accomplish something big, not realizing that life is made up of little things.

 

  Frank A Clark   (1911-1991)

 

Tous tentent d’accomplir quelque chose d’important, ne réalisant pas que la vie est faite de petites choses.

 

 

We cannot do great things on this Earth, only small things with great love.

 

Mère Teresa  (1910-1997)

 

Nous ne pouvons rien faire de grand sur cette terre, seulement de petites choses avec beaucoup d’amour.

 

 

 

L’orgueil nous pousse à vouloir réaliser de grandes choses et à ignorer de ce fait les plus petites qui sont tout aussi sinon plus importantes que les premières mais pour lesquelles nous ne recevons aucune reconnaissance. Voulons-nous transformer le monde qu’il nous faut prêter attention aux petites choses et inciter les autres à faire de même en leur témoignant de la reconnaissance pour la moindre attention qu’ils nous porteront. D’ailleurs, si la plupart des gens cherchent à réaliser de grandes choses, il en est bien peu qui y parviennent. Toutefois Mère Teresa offre une alternative à la portée de tous : transformer les petites choses en de plus grandes en les accomplissant avec un grand amour. Non seulement cet amour leur conférera-t-il une plus-value dans le cœur des récipiendaires mais également l’amour qui les inspire ouvrira-t-il les portes du Royaume des cieux à ceux qui les accomplissent.  

 

Mère Teresa dit également au sujet des petites choses qu’elles sont de fait petites, mais que pour le croyant il y a une grande chose dans les petites choses (Little things are indeed little, but to be faithful in little things is a great thing). Cette grande chose c’est de faire la volonté de Dieu. À l’approche de Noël nous devrions méditer que Dieu dans son Verbe a pris chair dans le sein d’une humble vierge dont il avait sollicité préalablement le consentement par son ange pour ensuite naître dans une étable. Y a-t-il façon plus discrète d’entrer dans le cours de l’histoire ? Déjà cet abaissement de l’entrée en scène laissait présager celui de la fin du parcours comme le dénote l’apôtre Paul : « Lui, de condition divine, ne retint pas jalousement le rang qui l'égalait à Dieu. Mais il s'anéantit lui-même, prenant condition d'esclave, et devenant semblable aux hommes. S'étant comporté comme un homme, il s'humilia plus encore, obéissant jusqu'à la mort, et à la mort sur une croix! Aussi Dieu l'a-t-il exalté et lui a-t-il donné le Nom qui est au-dessus de tout nom » (Ph 2, 6-9). Quelle contradiction, quel contre-témoignage, pour quelqu’un qui se dit chrétien de vouloir faire de grandes choses alors que son maître le Christ, par obéissance à la volonté de son Père des cieux, s’est abaissé ! Sa mère Marie, modèle de vie spirituelle pour les chrétiens, ne s’enorgueillit pas de l’annonce qui lui a été faite mais considère humblement toute l’ampleur de la responsabilité qui sera dorénavant sienne : « Je suis la servante du Seigneur; qu'il m'advienne selon ta parole! » (Lc 1, 38). Sa première action comme mère du Christ sera d’ailleurs une petite chose qu’elle accomplira avec beaucoup d’amour : se rendre en hâte chez sa cousine Élisabeth (Lc 1, 39), dont elle vient d’apprendre qu’elle attend elle aussi un enfant, afin de lui prêter assistance jusqu'à l’accouchement. Luc rapporte que l’amour qui imprégnait l’action de Marie a un effet immédiat : « l'enfant tressaillit dans son sein et Élisabeth fut remplie d'Esprit Saint » (Lc 1, 41).

 

Je terminerai sur un extrait du livre No Greater Love (Il n’y a pas de plus grand amour) de cette maîtresse des petites choses de notre époque qu’a été Mère Teresa :

 

Sois toujours fidèle dans les petites choses, car en elles réside notre force. Pour Dieu, rien n'est petit. Il n'entend rien diminuer. Pour lui, toutes les choses sont infinies. Pratique la fidélité dans les choses les plus minimes, non pas pour leur vertu propre, mais en raison de cette grande chose qu'est la volonté de Dieu -- et que, moi-même, je respecte infiniment.

 

Ne recherche pas des actions spectaculaires. Nous devons délibérément renoncer à tout désir de contempler le fruit de notre labeur, accomplir seulement ce que nous pouvons, du mieux que nous le pouvons, et laisser le reste entre les mains de Dieu. Ce qui importe, c’est le don de toi-même, le degré d'amour que tu mets dans chacune de tes actions.

 

Ne t'autorise pas le découragement face à un échec, dès lors que tu as fait de ton mieux. Refuse aussi la gloire lorsque tu réussis. Rends tout à Dieu avec la plus profonde gratitude. Si tu te sens abattu, c’est un signe d'orgueil qui montre combien tu crois en ta propre puissance. Ne te préoccupe pas plus de ce que pensent les gens. Sois humble et rien ne te dérangera jamais. Le Seigneur m'a lié là où je suis ; c'est lui qui m'en déliera.

 

À la suite de Marie et de Mère Teresa montrons-nous fidèles dans les petites choses. Non seulement cela nous donnera-t-il accès au salut éternel espéré et en ouvrira-t-il les portes aux bénéficiaires de nos actions, mais encore, ces petites choses, parce qu’elles Lui sont agréables, inciteront Dieu à les féconder et leur faire porter un fruit que nous ne soupçonnons même pas, voire transformer le monde lorsque ces petits gestes d’amour, ces oui à la volonté du Père dans la banalité du quotidien, sont répétés des milliards de fois à la surface de la planète.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article