Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Travail

 

 

Travail

 

If you have a job without any aggravations, you don't have a job.

 

 Malcolm Forbes  (1919-1990)  

 

Si vous avez un travail qui ne comporte quelques irritants, vous n’avez pas un travail.

 

 

 

Tout travail inclut son lot de contrariétés. L’irritation que celles-ci provoqueront en nous dépend de l’importance que nous voulons bien leur accorder. Plus l’objectif poursuivi par le travailleur est grand et noble, moins il s’arrêtera aux difficultés rencontrées, tout absorbé qu’il est par le but de l’œuvre à laquelle il coopère. Lorsque nous ne voyons  pas les difficultés, nous ne pouvons plus parler d’un travail mais d’une vocation, d’une réponse à un appel qui transcende les vicissitudes liées à l’obligation de devoir gagner notre vie.

 

Le spirituel, lorsqu’il maintient son regard fixé sur Dieu, s’élève au-dessus des difficultés de la vie car il ne voit plus alors que Dieu et son plan d’amour pour l’homme. Les difficultés se transforment en opportunités : celles d’aider un collègue en difficulté, de mieux comprendre les situations précaires dans lesquelles les autres peuvent se retrouver et être en mesure de faire preuve de plus de compassion à leur égard ou même, tout simplement, comme l’apôtre Paul, de compléter en sa chair ce qui manque aux épreuves du Christ pour son Corps, qui est l'Église. (Col 1, 24). Il n’y a point d’obstacles pour mettre un frein à la course de ceux qui, comme Moïse, gardent les yeux fixés sur la récompense. (He 11, 26). Les souffrances du temps présent sont sans proportion avec la gloire qui doit se révéler en nous (Rm 8, 18) dit encore l’apôtre. Qui fixe son attention sur la gloire de Dieu a déjà un pied dans l’éternité, ne voyant plus ce qui, dans l’ordre temporel, l’empêche d’y accéder.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article