Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Il n'est pas le Dieu des morts mais des vivants

 

Le téléphone a sonné !

 

Un samedi soir, un pasteur qui travaillait tard dans son bureau attenant à l’église décida de passer un coup de fil à sa femme. Il était alors 22 heures. Le téléphone sonna longtemps, mais sa femme ne répondit pas. Il essaya plus tard, et elle décrocha tout de suite.

 

Quand il lui demanda pourquoi elle n’avait pas décroché la première fois, elle lui dit que le téléphone n’avait pas sonné auparavant. Il pensa s’être trompé de numéro, la première fois, et oublia l’incident. Le lendemain matin, de retour au bureau, il reçut un appel téléphonique d’un homme qui lui demanda  pourquoi il l’avait appelé la veille. Le pasteur ne comprit pas. « Il était 22 heures, hier soir, et mon téléphone a sonné pendant de longues minutes, sans que je réponde. »

 

Se souvenant de son erreur de la veille, le pasteur s’excusa de l’avoir ainsi dérangé. « Ne vous excusez pas », continua la voix anonyme, « hier soir j’étais terriblement déprimé, et j’avais décidé d’en finir une fois pour toutes. Mais avant de me suicider, j’ai soudain prié : Dieu, si tu m’entends et que tu te soucies de moi, dis-le-moi tout de suite. » ; « Soudain, le téléphone a sonné. Avant même que je réponde, sur l’écran digital s’est inscrit le nom de l’appelant : Dieu Tout-Puissant. Je n’ai pas osé décrocher ! Mais cet appel m’a sauvé la vie, voyez-vous ! »

 

Pourquoi était donc apparu sur l’écran le nom de « Dieu Tout-Puissant » ? Parce que le pasteur avait téléphoné du bureau de l’église, et que l’écran digital ne pouvait pas afficher la totalité du nom de l’église d’où l’appel avait émané : « Église du Dieu Tout-Puissant ».

 

Souvenez-vous que Dieu a dit : « Avant même que vous appeliez à moi, je vous répondrai. Pendant que vous vous adresserez encore à moi, je vous aurai entendu. »  Vous demandez-vous encore si Dieu répond vraiment aux prières ?

 

Lu sur le site de blog : Partage 28: c'est Vivre ensemble!

 

 

 

J’aime bien ce récit et c’est pourquoi je viens le partager avec vous. Réalité ou fiction, j’espère qu’il aura su au moins vous faire sourire. L’intérêt de ce texte est qu’il décrit fort bien le mode d’agir de Dieu dans nos vies. Exceptionnellement, se permet-il d’intervenir directement dans la vie des hommes afin de préserver notre liberté d’adhérer par amour à Lui. Se manifesterait-Il clairement à nous, que devant l’évidence nous n’aurions d’autre choix que de le servir, devenant pour ainsi dire ses esclaves. Alors que là, faisant le bien et nous soumettant à ses exigences dans un état de relative incertitude, dans la foi, nous agissons en amis, par pur amour.

 

Ainsi donc, le mode commun d’agir de Dieu dans nos vies est par l’intervention d’intermédiaires, des émissaires, des anges en chair et en os, des personnes qui se laissent mouvoir par l’inspiration de son Esprit pour accomplir sa volonté, la plupart du temps à leur propre insu. Face au don reçu, le bénéficiaire a toujours l’opportunité de n’y voir que l’intervention humaine du messager et l’effet du hasard dans l’opportunité du moment de l’intervention ou peut-il s’incliner devant tant de coïncidences, aller au-delà du visible, pour reconnaître l’action du Dieu invisible dans sa vie et l’en remercier notamment en servant à son tour d’intermédiaire pour répandre Sa générosité et Son amour.

 

Le croyant met sa foi en un Dieu qu’il reconnaît agissant dans sa vie, dont il ne limite pas l’action à la création et à des moments privilégiés de l’histoire tels que rapportés par les saintes Écritures. « Il n’est pas le Dieu des morts mais des vivants »  (Lc 20, 38) ainsi que l’a affirmé Jésus, un Dieu qui agit dans l’aujourd’hui de l’homme, imperceptiblement, peut-être, mais effectivement, tout de même.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article