Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Contribution

 

 

Contribution

 

Chaque personne, si misérable, si démunie qu'elle soit, apporte quelque chose que nulle autre ne saurait offrir.

 

 Rex Desmarchais (1908-1974)

 

 

 

Chaque personne compte, les plus démunies interpelant les mieux nanties au partage en raison de leur misère, leur offrant l’opportunité de troquer des biens matériels en échange d’une félicité éternelle : Faites-vous des amis avec l'Argent trompeur, afin que, le jour où il ne sera plus là, ces amis vous accueillent dans les demeures éternelles (Lc 16, 9). Certains apportent leur richesse, d’autres leur misère, certains donnent, d’autres reçoivent. Qui consent à recevoir contribue tout autant que celui qui accepte de donner.  Dans cet échange, ce partage entre les uns et les autres, naît l’amour qui les rapproche tous de Dieu qui est Amour, le bon Berger qui abandonne un instant tout le troupeau pour retrouver la brebis égarée, Lui qui ne veut pas qu'un seul de ces petits soit perdu (Mt 18, 12-14), pour qui chaque personne compte car il l’a voulue, désirée : « Je t’ai fait, je t’ai modelé dès le sein maternel, je te soutiens. Sois sans crainte mon serviteur que j’ai choisi » (Is 44, 2).

 

Le spirituel, conscient de l’appel universel de Dieu au salut et du plan unique qu’Il propose à chacun en fonction des capacités qui lui sont propres, traite avec respect les personnes dont il croise le chemin, les considérant comme des sœurs et des frères avec lesquels il peut s’engager dans une relation d’entraide mutuelle afin de réaliser le plan d’amour de Dieu sur l’humanité. Aspire-t-il au salut qu’il n’en fait point un objectif personnel mais collectif, d’Église, s’efforçant d’en gagner le plus grand nombre (1 Co 9, 19), de ne pas perdre un seul de ceux que le Père lui a confiés (Jn 18, 9).

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article