Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Élitisme

 

 

Élitisme

 

Travel only with thy equals or thy betters; if there are none, travel alone.

 

 Le Dhammapada

 

Voyagez seulement avec vos pairs ou les meilleurs que vous; s’il n’y en a pas voyagez seuls.

 

 

Je commente rarement un extrait de texte d’une autre religion mais je ferai exception pour celui-ci puisqu’il véhicule une pensée qui n’est pas exclusive aux bouddhistes  mais est partagée par beaucoup de personnes et que celle-ci se situe aux antipodes de ma vision de la vie ainsi que de la pensée chrétienne.

 

Se tenir seulement avec les gens que l’on considère de notre niveau ou mieux non seulement réduit les autres au rang d’objets qui n’ont de valeur que s’ils peuvent nous être utiles mais également mène à la formation de « clubs privés » élitiques qui, dans leur orgueil et par manque de contact avec les gens « ordinaires », viennent à se déconnecter totalement de la réalité. Les adeptes d’une telle philosophie de vie tendent généralement à accorder une valeur exagérée aux titres et aux diplômes au détriment des connaissances empiriques acquises à la dure par des gens tout aussi brillants qui n’ont pas eu l’opportunité de suivre des études avancées. L’un de ceux-ci me confiait pas plus tard que la semaine dernière qu’il devait continuellement démontrer à ses nouveaux collègues issus des rangs universitaires la valeur de l’expérience, les connaissances théoriques ne s’appliquant pas toujours intégralement aux situations particulières d’une industrie donnée. Il décrivait d’ailleurs l’expérience comme l’espace blanc situé entre les lignes des manuels scolaires, non pas en opposition mais complémentaire au savoir : la page vierge ne transmettant aucune connaissance et celle qui ne laisserait aucun espace entre les lignes étant illisible.

 

Pour le chrétien chaque personne est importante, ayant été voulue par Dieu, créée à son image (Gn 1, 26). Le Christ nous dit « dans la mesure où vous l'avez fait à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait. » (Mt 25, 40). Qui fait de la discrimination, limite ses fréquentations aux seules personnes pouvant à son avis lui apporter quelque chose, risque de voyager seul, sans jamais connaître l’amour car ce dernier est gratuité. Et, dois-je avouer, malgré tous mes efforts pour donner gratuitement, je n’arrive pas à me souvenir qu’il me soit arrivé de ne pas avoir été payé d’un quelconque retour. Enfin, je crois comme Thérèse de Lisieux en un Dieu qui se penche vers moi, qui a même pris condition d’homme en Jésus, pour m’élever jusqu’à Lui, car dans mon imperfection il m’est impossible de penser m’élever vers Lui. Si donc Dieu s’abaisse pour venir vers nous, comment pourrions-nous ignorer ceux qui sont plus faibles ou moins choyés que nous ?

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article