Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Liberté

 

Liberté

 

Liberty without obedience is confusion, and obedience without liberty is slavery.

 

 William Penn  (1644-1718)

 

La liberté sans obéissance n'est que confusion et l'obéissance sans liberté n'est que servitude.

 

 

 

La liberté est essentielle au développement et au bonheur de l’être humain. Encore, faut-il en faire bon usage. Si nous nous laissons guider par nos passions sans obéir aux lois morales, civiles ou spirituelles, non seulement deviendrons-nous esclaves de celles-ci mais, si les autres agissent de même, engendrerons-nous de grands désordres au sein de la société à laquelle nous appartenons ainsi que l’expérimentent les sociétés capitalistes dans les temps de crise que nous traversons, crise dans laquelle nous a précipité la cupidité des acteurs du monde financier. Néanmoins, la libre adhésion à un idéal constitue un formidable moteur de par la motivation accrue qui nourrit celui qui décide de s’y soumettre sans contrainte.

 

Qui obéit sans bénéficier de liberté est réduit à un état de servitude qui minera son esprit d’initiative et son sens de la responsabilité pour les résultats obtenus. La privation de liberté conduit les nations qui sont soumises à son joug à la faillite ainsi qu’en ont fait la douloureuse expérience l’ex-URSS et les pays du bloc de l’est.

 

Dieu étant Amour, Il requiert la libre adhésion des êtres humains à Lui, car il ne saurait y avoir d’amour sans liberté. L’adhésion à Dieu, l’amour comporte certes des exigences, mais ces exigences ne sauraient être imposées par la contrainte sous peine de pervertir le plan d’amour de Dieu sur l’homme. Jésus cherche l’amitié de ses disciples plutôt que l’obéissance aveugle, amitié qui n’est toutefois pas sans exigence : «  Je ne vous appelle plus serviteurs mais je vous appelle amis. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Ce que je vous commande, c’est de vous aimer les uns les autres » (Jn 15, 15.14.17). L’amour de l’autre c’est d’abord le laisser jouir de sa liberté, l’accepter comme il est, différent de nous.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article