Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Aide

 

Aide

 

You cannot help men permanently by doing for them what they could and should do for themselves.

 

 William J. H. Boetcker  (1873-1962)

 

Vous ne pouvez pas aider les hommes continuellement en faisant pour eux ce qu'ils pourraient et devraient faire eux-mêmes.

 

 

La maxime nous dit avec beaucoup de sagesse qu’il vaut mieux montrer à pêcher que donner un poisson. Pourquoi donc nous entêtons-nous alors à faire pour les autres ce qu’ils pourraient et devraient faire eux-mêmes si nous leur en donnions les moyens ou si nous les y obligions en cessant de faire à leur place ce qui est à leur portée ? Plusieurs raisons expliquent un tel comportement. D’abord, faire à la place de l’autre le laisse dans un état de dépendance à notre égard, ce qui flatte notre ego en nous faisant croire que nous sommes importants ou puissants (de par la domination que cela nous permet d’exercer sur lui). Pour d’autres, notamment les parents, ce n’est pas tant la valorisation personnelle qui les incite à agir de la sorte mais le manque de confiance en l’autre, dans ce cas leurs enfants qu’ils voient encore petits et vulnérables. Pour d’autres enfin, c’est la peur d’être supplantés, de devenir inutiles, qui les motive à garder pour eux-mêmes leur savoir. On mesure ici tout l’effet libérateur de l’éducation qui brise les chaînes de la dépendance pour les remplacer par des liens de coopération. Faire à la place de l’autre n’est jamais une solution viable à long terme. Qui agit de la sorte risque d’une part l’épuisement et, d’autre part, de se priver d’éventuelles opportunités qui pourraient se présenter étant « tellement indispensable » dans le rôle qu’il s’est assigné.

 

Dieu qui est Amour respecte et souhaite la liberté de l’homme car il n’y a pas d’amour sans liberté. A-t-Il envoyé son Fils dans le monde que c’est certes pour le racheter du péché mais encore pour le libérer de l’esclavage du respect de la lettre de la Loi en lui faisant connaître la générosité de l’amour qui donne des ailes lui permettant d’aller au-delà même des exigences de la Loi sans que cela ne lui en coûte. En rendant les autres autonomes notamment par l’éducation, le spirituel contribue à l’œuvre de libération du Christ et aime l’autre en vérité en l’aidant vraiment. Il permet à l’autre d’accéder à une liberté dont il jouit, rendant pour ainsi dire cette liberté à Dieu qui l’en a gratifié car : « chaque fois que vous l'avez fait à l'un de ces plus petits, qui sont mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait! » (Mt 25, 40).

 

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article