Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Amour

 

 

Amour

 

Être profondément aimé donne de la force, aimer profondément donne du courage.

 

  Lao Tseu   (570-490) 

 

 

L’amour transforme. Aimer et se savoir aimé rendent meilleurs. L’amour accueilli donne la force requise pour aller plus loin, aux limites de ses capacités. L’amour ressenti pour l’autre donne le courage d’agir pour améliorer le sort de ce dernier. Sommes-nous plus des spectateurs que des acteurs dans la vie que l’amour y fait nécessairement défaut !

 

Si l’amour humain renferme un potentiel incroyable de transformation combien plus cet amour peut-il accomplir s’il a Dieu comme origine ou destination ! Les catholiques célèbrent aujourd’hui la fête de l’Immaculée conception, de la conception virginale de Jésus dont l’apôtre Luc rapporte les événements de l’annonce qui en a été faite à Marie (Lc 1, 26-38). L’ange du Seigneur commence par dire à Marie combien elle est aimée de Dieu ce qui lui donnera la capacité, la force, d’accomplir la mission qui lui sera confiée d’enfanter le Fils de Dieu : « Je te salue, comblée de grâce, le Seigneur est avec toi ». En revanche, c’est le très grand amour de Marie pour Dieu qui lui donne le courage d’accepter le rôle que Celui-ci veut lui confier avec toutes les conséquences pénibles qu’elle pressent et qui se révéleront éventuellement être notamment l’exil en Égypte ou de voir son cœur de mère transpercé par la douleur lorsque son fils mourra crucifié. Cette ouverture au dépassement que requerra son rôle de mère se manifeste dans ce qu’elle se reconnaît la servante de Dieu dans sa phrase d’acceptation : « Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole », ta parole c’est-à-dire la volonté de Dieu.

 

Ce qui est vrai pour Marie l’est pour tout homme : « Dieu nous a aimés le premier » (1 Jn 4, 19). Dans sa prévenance, Il nous donne au préalable les grâces nécessaires pour la mission qu’il nous réserve dans son plan de salut. Toutefois, à défaut que de soit l’ange qui nous dévoile le plan de Dieu sur nous, ce sont les événements et les personnes qui nous interpellent. Aimons-nous assez Dieu pour être attentifs à ses appels et avoir le courage d’y répondre favorablement ? Hésitons-nous ? Demandons à notre Mère dans la foi de venir au secours de notre faiblesse et d’enflammer notre cœur du même amour qui l’animait afin de nous rendre sensibles aux moindres désirs de Dieu et de nous donner le courage d’y répondre favorablement.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Geogui 11/12/2010 09:18


J'ai éprouvé du plaisir à lire tous vos textes de cette page.Ils sont bien réfléchis et il s'en dégage un sentiment de paix.
Si j'ai choisi celui-là,à commenter, c'est tout simplement que je me pose la question de savoir si Marie avait d'autre choix que se soumettre à la mission dont Dieu la chargeait? Elle aimait Dieu;
elle savait que Celui-ci la rendrait capable d'assumer son rôle jusqu'au bout.Elle avait foi en lui.Sa mission a été de permettre l'incarnation de notre Sauveur.A ce Sauveur revient le rôle de nous
révéler l'amour de Dieu pour nous et de nous rappeler la possibilité de réconciliation qui nous est offerte par lui, en lui, avec Dieu notre Créateur.
Fraternellement!