Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Découvrir

 

Découvrir

 

Croire tout découvert est une erreur profonde ; C’est prendre l’horizon pour les bornes du monde.

 

Antoine-Marin Lemierre  (1733-1793)

 

 

 

Seuls les sots prétendent tout connaître. Le scientifique qui recherche honnêtement la vérité est forcé de reconnaître à la suite de Socrate que plus il sait moins il sait, que plus il avance dans la connaissance, plus le champ de ce qu’il y a à savoir lui paraît vaste, lui démontrant qu’il sait bien peu eu égard à tout ce qu’il y a à découvrir.

 

Prétendre tout savoir de Dieu est une erreur profonde ; c’est chercher à enfermer l’Infini dans la finitude de notre pensée du moment. L’Église serait-elle bornée lorsqu’elle affirme que la révélation graduelle que Dieu a fait de lui-même dans l’histoire culmine et se termine avec le Christ, le Fils de Dieu fait homme, Parole unique, parfaite et indépassable du Père. En Lui Il dit tout, et il n’y aura pas d’autre parole que celle-là (CECC 65) ? Tout comme les lois de l’univers sont immuables mais se laissent découvrir graduellement à l’intelligence qu’en a l’homme grâce à l’évolution de la science, ainsi en est-il de la Révélation de Dieu qui est complète en Jésus Christ tel que le dit Paul « Après avoir, à bien des reprises et de bien des manières, parlé par les prophètes, Dieu en ces jours qui sont les derniers, nous a parlé par son Fils » (He 1, 1-2) mais, comme le rajoute l’Église, qui livre graduellement toute sa richesse au fil des siècles grâce à la compréhension plus fine que nous pouvons nous en faire non seulement grâce à l’évolution des sciences qui ont Dieu pour objet mais également l’homme et l’univers en général : « Cependant, même si la Révélation est achevée, elle n’est pas complètement explicitée ; il restera à la foi chrétienne d’en saisir graduellement toute la portée au cours des siècles. » (CECC 66). Si la connaissance de Dieu ne peut être figée dans le temps, toute nouvelle connaissance de Dieu qui ne serait pas appuyée de quelque manière par les écrits bibliques doit être considérée comme sans fondement et, par conséquent, sans intérêt.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article