Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Ignorance

 

Ignorance

 

L'ignorance est un très lourd fardeau, mais celui qui le porte ne le sent pas.

 

 Valeriu Butulescu  (1953-        )

 

 

 

Ne sent pas le poids de l’ignorance celui qui n’est pas conscient de son état. Par contre, l’analphabète qui vit dans un environnement où pratiquement tous savent lire et écrire ressent douloureusement son handicap. Des religieuses qui donnaient des cours d’alphabétisation aux adultes me disaient qu’on avait peine à imaginer la libération ressentie par ceux-ci lorsqu’ils parvenaient à lire et à écrire et mettre fin à l’exclusion qu’ils ressentaient comme conséquence de leur ignorance.

 

Par contre, il existe des gens qui ne savent pas et ne veulent pas savoir, se complaisant dans leur ignorance par paresse ou par peur de devoir changer leur façon de vivre. Cela est particulièrement vrai dans le domaine spirituel où la décision de choisir Dieu demande de renoncer à soi-même ainsi que le dit le Christ : « Si quelqu'un veut venir à ma suite, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge de sa croix chaque jour, et qu'il me suive. Qui veut en effet sauver sa vie la perdra, mais qui perdra sa vie à cause de moi, celui-là la sauvera. Que sert donc à l'homme de gagner le monde entier, s'il se perd ou se ruine lui-même? » (Lc 9, 23-25). Scribes et pharisiens se sentent bien dans une spiritualité qui repose sur l’observance stricte de la Loi et ne sont pas prêts à avancer dans une nouvelle connaissance de Dieu, de découvrir qu’il est essentiellement Amour et que les spirituels sont essentiellement appelés à vivre d’amour. Aussi demandent-ils à Jésus : « Maître, nous voudrions voir un signe venant de toi. » (Mt 12, 38), non pas que Jésus n’avait pas déjà accompli de nombreux miracles mais cette demande était plutôt du genre : « tout ce que tu as fait jusqu’à présent ne suffit pas pour nous faire changer d’attitude, fait quelque chose de plus grand encore ! » Combien de fois, peu désireux de faire ce que nous pressentons représenter la volonté divine demandons-nous nous-mêmes des signes additionnels avant de nous engager ? Et pourtant nous savons que le signe de Jonas promis par le Christ à ses auditeurs s’est accompli et qu’il est mort sur la croix pour ressusciter trois jours après, nous ouvrant les portes du salut et démontrant dans sa propre chair qu’il faut mourir à soi-même pour accéder à la vie éternelle promise. Ne nous confortons pas dans l’ignorance spirituelle mais efforçons-nous de demeurer sensibles aux motions de l’Esprit du Seigneur !

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article