Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Science

 

 

Science

 

It is the tension between creativity and skepticism that has produced the stunning and unexpected findings of science.

 

Carl Sagan  (1934-1996)

 

C’est la tension entre la créativité et le scepticisme qui a produit les découvertes étonnantes et inattendues de la science.

 

 

 

À l’inverse de la science où le scepticisme conduit à la découverte, il se veut un obstacle pour qui cherche Dieu. Transcendant, Dieu échappe à la perception des sens. Il se révèle à l’homme par l’œil de la foi qui cherche à trouver une signification au-delà de ce que les facultés physiques permettent de percevoir. Science et spiritualité ne s’opposent pas : elles ont pour objet des champs d’étude différents. Elles se complètent même pour peu que la science reconnaisse qu’il puisse exister autre chose que ce qu’elle perçoit et que la spiritualité reste branchée sur le monde réel même si sa fin est Dieu.

 

Le récit de la guérison de l’aveugle-né (Jn 9, 1-41) illustre le cheminement de la découverte de Dieu. Raniero Cantalamessa nous dit dans son commentaire sur l’évangile du 2 mars 2009 : « Nous sommes nés aveugles, dans un autre sens. Il y a un autre œil qui doit encore s’ouvrir dans le monde, outre l’œil matériel : l’œil de la foi ! Celui-ci permet de distinguer un autre monde, au-delà de celui que nous voyons avec les yeux du corps : le monde de Dieu, de la vie éternelle, le monde de l’Évangile, le monde qui ne finit même pas avec la... fin du monde. C’est ce que Jésus a voulu nous rappeler avec la guérison de l’aveugle de naissance. Il envoie tout d’abord le jeune aveugle à la piscine de Siloé. Jésus voulait ainsi montrer que cet œil différent, l’œil de la foi, commence à s’ouvrir dans le baptême, lorsque nous recevons justement le don de la foi. C’est pour cette raison que dans l’antiquité, le baptême était également appelé « illumination » et être baptisés se disait « être illuminés ». À partir du signe de sa guérison physique, l’aveugle en vient à reconnaître l’action de Dieu, que Jésus est Seigneur.

 

Pour ceux qui s’arrêtent au domaine du sensible, le monde paraît dénué de sens. Face aux multiples dangers qui nous menacent, certains essaient d’oublier en s’enivrant de plaisirs, d’autres sombrent dans le pessimisme et le désespoir. Le spirituel, rempli d’espérance comme l’apôtre Paul, voit dans les maux auxquels nous sommes confrontés les nécessaires « douleurs de l’enfantement » (Rm 8, 22) à une vie nouvelle où se révélera « l'amour de Dieu manifesté en Jésus Christ, notre Seigneur » (Rm 8, 39).

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article