Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Standards

 

 

Standards

 

You can either hold yourself up to the unrealistic standards of others, or ignore them and concentrate on being happy with yourself as you are.

 

 Jeph Jacques (1980-        )  

 

Vous pouvez soit vous élever aux standards irréalistes des autres, soit les ignorer et vous concentrer à être heureux tel que vous êtes vous-mêmes.

 

 

 

Chaque personne est unique. Les standards des autres sont forcément irréalistes puisqu’ils ne tiennent pas compte de nos particularités propres : nos aptitudes et nos intérêts. Chercher à les atteindre c’est se dénaturer soi-même et tendre vers son malheur. Le bonheur c’est s’accepter soi-même avec ses qualités et ses défauts. Cela ne signifie pas qu’il faille renoncer à s’améliorer mais de se fixer des objectifs qui tiennent compte de notre point de départ : élever la barre plus haute que la moyenne où se situent nos forces et se donner des buts plus modestes là où nous sommes moins doués. S’accepter c’est également chercher à occuper des rôles non en fonction du prestige ou d’un attrait quelconque qui s’y rattachent mais en ce qu’ils mettent en valeur nos forces et minimisent l’impact négatif de nos faiblesses dans les tâches à accomplir. Le supérieur immédiat, lorsque préoccupé principalement par le succès de son équipe, aura tout intérêt à placer ses subordonnés dans les rôles qui leur conviennent le mieux et constitue une référence précieuse pour aider à trouver sa voie. Cependant, il ne s’agit pas d’une règle absolue, ce dernier pouvant assigner des tâches en raison d’intérêts qui correspondent plus à ceux du groupe, ou pire encore à ses intérêts personnels, plutôt qu’à ceux de l’équipier.   

 

Dieu est un Dieu personnel qui respecte la liberté et le cheminement de chacun. Aussi, ses standards sont-ils bien différents des nôtres et adaptés à la condition de chacun. Ainsi évalue-t-il la contribution de deux piécettes de la veuve indigente dans le Trésor du Temple : « Vraiment, je vous le dis, cette veuve qui est pauvre a mis plus qu'eux tous. Car tous ceux-là ont mis de leur superflu dans les offrandes, mais elle, de son dénuement, a mis tout ce qu'elle avait pour vivre » (Lc 21, 2-4). Dans sa grande générosité rémunère-t-Il autant les travailleurs de la onzième heure que ceux ayant porté le fardeau toute la journée, ce qu’Il donne aux derniers n’enlevant rien aux autres : « Mon ami, je ne te lèse en rien: n'est-ce pas d'un denier que nous sommes convenus? Il me plaît de donner à ce dernier venu autant qu'à toi: n'ai-je pas le droit de disposer de mes biens comme il me plaît? Ou faut-il que tu sois jaloux parce que je suis bon? Voilà comment les derniers seront premiers, et les premiers seront derniers » (Mt 20, 1-16), source d’espérance pour qui tarde à se tourner vers Dieu d’accéder à la vie éternelle à l’instar du bon larron qui se fait dire : « En vérité, je te le dis, aujourd'hui, tu seras avec moi dans le paradis » (Lc 23, 43).

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article