Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Vie éternelle

 

Vie

 

The great use of life is to spend it for something that will outlast it.

 

 William James (1842- 1910)  

 

Le grand usage de la vie est de la dépenser pour quelque chose qui lui survivra.

 

 

 

Qu’est-ce qui survit à l’homme ? Certes pas les biens matériels que les mites et les vers font disparaître, que les voleurs dérobent en perçant les murs (Mt 6, 19), que des héritiers, ignorant ce qu’il en a coûté d’efforts à amasser, n’hésiteront pas à dilapider. Les biens spirituels ne nous survivront pas plus d’ailleurs, à chacun la manifestation de l'Esprit étant donnée en vue du bien commun (1 Co 12, 7), ceux-ci ne nous étant pas gratifiés pour notre bénéfice ne nous suivront définitivement pas dans l’au-delà.

Si, tant les biens matériels que spirituels ne nous survivent pas, que restera-t-il de nous alors que nous serons dans l’au-delà ? Nous trouvons la réponse juste un petit peu plus loin dans l’épître que l’apôtre Paul adressait aux Corinthiens : « Aspirez aux dons supérieurs. Et je vais encore vous montrer une voie qui les dépasse toutes. Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n'ai pas la charité, je ne suis plus qu'airain qui sonne ou cymbale qui retentit… Elle excuse tout, croit tout, espère tout, supporte tout. La charité ne passe jamais. » (1 Co 12, 31; 13, 1.7-8). Seul demeure l’amour que nous avons manifesté aux autres ainsi que Jésus le disait lui-même : « Quand le Fils de l'homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire. Toutes les nations seront rassemblées devant lui ; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des chèvres : il placera les brebis à sa droite, et les chèvres à sa gauche. Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : 'Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la création du monde. Car j'avais faim, et vous m'avez donné à manger ; j'avais soif, et vous m'avez donné à boire ; j'étais un étranger, et vous m'avez accueilli ; j'étais nu, et vous m'avez habillé ; j'étais malade, et vous m'avez visité ; j'étais en prison, et vous êtes venus jusqu'à moi ! ' Alors les justes lui répondront : 'Seigneur, quand est-ce que nous t'avons vu. . . ? tu avais donc faim, et nous t'avons nourri ? tu avais soif, et nous t'avons donné à boire ? tu étais un étranger, et nous t'avons accueilli ? tu étais nu, et nous t'avons habillé ? tu étais malade ou en prison. . . Quand sommes-nous venus jusqu'à toi ? ' Et le Roi leur répondra : 'Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l'avez fait à l'un de ces petits qui sont mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait. ' » (Mt 25, 31-40). Aimons donc, à l’image de Dieu, et nous trouverons un bonheur durable que rien ni personne ne pourra nous enlever, maintenant et à jamais.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article